L'Iran dénonce un projet américain «provocateur» de défense aérienne au Moyen-Orient

- Avec AFP

L'Iran dénonce un projet américain «provocateur» de défense aérienne au Moyen-Orient© Samuel Corum Source: AFP
Joe Biden à Washington le 8 juillet.
Suivez RT France surTelegram

Les autorités iraniennes s'inquiètent d'un projet américain de «défense aérienne intégrée» avec ses alliés de la région dirigé contre le pays. Pour Téhéran, Washington ne cherche qu'à «créer la discorde» dans la région.

L'Iran a dénoncé comme «provocateur» le projet des Etats-Unis de renforcer la coopération entre leurs alliés du Moyen-Orient en matière de défense aérienne, un sujet qui doit être abordé la semaine prochaine au cours de la visite dans la région du président Joe Biden. 

Il s'agit d'une «proposition provocatrice [...] et une menace pour la sécurité nationale et régionale», a déclaré le 9 juillet le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanani. 

«Essayer de créer de nouvelles préoccupations sécuritaires dans la région n'aura d'autre résultat que d'affaiblir la sécurité régionale commune et de servir les intérêts sécuritaires du régime sioniste», a-t-il encore affirmé, en référence à Israël. 

Un projet de «défense aérienne intégrée» tourné contre l'Iran

Lors de sa visite en Arabie saoudite, dans le cadre de sa tournée au Moyen-Orient qu'il entamera en Israël, Joe Biden va notamment évoquer «la collaboration régionale renforcée, notamment sur la défense aérienne», a indiqué le 14 juillet le porte-parole du Conseil de sécurité nationale (CSN), au sein de la Maison Blanche, John Kirby. Le président américain a prévu de participer à un sommet du Conseil de coopération du Golfe (GCC), qui réunit les monarchies arabes du Golfe.

Les Etats-Unis et leurs alliés au Moyen-Orient accusent l'Iran de déstabiliser la région avec son programme de missiles balistiques et son soutien à des groupes armés. 

«Nous continuons à travailler sur des cadres et capacités de défense aérienne intégrée dans toute cette région» en raison des «inquiétudes concernant l'Iran et ses capacités croissantes de missiles balistiques, sans compter son soutien au terrorisme régional», a indiqué John Kirby le 7 juillet. 

Nous parlons de manière bilatérale avec les pays de la région des capacités de défense aérienne et nous explorons l'idée d'intégrer ces capacités

Joe Biden doit rencontrer les dirigeants d'Israël, ennemi juré de l'Iran, de l'Arabie saoudite, rival régional de la République islamique, et d'autres pays de la région tels que l'Egypte, l'Irak et la Jordanie. 

«Nous parlons de manière bilatérale avec les pays de la région des capacités de défense aérienne et nous explorons l'idée d'intégrer ces capacités» dans un cadre commun «pour améliorer réellement la couverture [aérienne] face à la menace iranienne grandissante», a encore expliqué John Kirby.

Pour Téhéran, Washington soulève de telles questions «dans le seul but de susciter l'iranophobie et de créer la discorde entre les pays de la région», a déclaré Nasser Kanani. «Tout effort destiné à accroître la présence et le rôle des Etats-Unis dans les mécanismes de sécurité régionale ne conduira qu'à l'insécurité, l'instabilité et la propagation du terrorisme au niveau régional», a ajouté le porte-parole iranien. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix