Macédoine du Nord : «Les manifestants ont peur de la mainmise de l'Union européenne» (ENTRETIEN)

Macédoine du Nord : «Les manifestants ont peur de la mainmise de l'Union européenne»
Suivez RT France surTelegram

L'analyste politique Nikola Mirkovic explique les raisons des manifestations qui ont éclaté à Skopje, le 6 juillet, contre la décision du gouvernement d’accepter la proposition française visant à faire adhérer la Macédoine du Nord à l’UE.

Alors que le gouvernement de Macédoine du Nord a accepté la proposition française visant à débloquer le veto de la Bulgarie à l'adhésion du pays à l’UE, des manifestations ont éclaté à Skopje le 6 juillet, en opposition à cet accord.

Interrogé par RT France le 7 juillet, l'analyste politique Nikola Mirkovic explique que ces milliers de manifestants «ne veulent pas rentrer dans l'Union européenne et surtout ne veulent pas rentrer dans une UE, conditionnée par une demande de la Bulgarie sur la façon dont la Macédoine du Nord doit être intégrée dans l'Union européenne». Il note que les manifestants «voient la mainmise de l'UE, l'ingérence de l'OTAN [et] des puissances occidentales pour essayer de façonner un pays qui pourrait être euro-compatible». 

«Ils ont peur de cela, veulent garder leur souveraineté, défendre leur identité [et] voient les résultats des autres pays des Balkans qui sont entrés dans l'UE [ne] pas être mirobolants», étaye l'expert. Il ajoute que «des nationalistes de la Macédoine du Nord disent que la Bulgarie a des prétentions sur le territoire macédonien».

En visite à Skopje le 5 juillet, le président du Conseil européen Charles Michel a soutenu la proposition française en appelant les Macédoniens à dire «oui» à cette «opportunité historique» d'intégrer l'UE. Le Parlement macédonien doit désormais se prononcer, alors que d'autres manifestations ont d'ores et déjà été annoncées.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix