Equateur : la motion de destitution déposée contre le président Lasso rejetée par le Parlement

- Avec AFP

Equateur : la motion de destitution déposée contre le président Lasso rejetée par le Parlement© CARLOS SILVA / Ecuador's Presidency press office Source: AFP
Le président Guillermo Lassso le 26 juin.
Suivez RT France surTelegram

Le Parlement équatorien a refusé une motion de destitution déposée le 29 juin contre le président conservateur Guillermo Lasso, mis sur la sellette par un vaste mouvement indigène sur fond d'inflation galopante.

Le Parlement équatorien a rejeté 29 juin une motion de destitution du président conservateur Guillermo Lasso, confronté depuis deux semaines à des manifestations indigènes contre le coût de la vie.

La motion, déposée par des partisans de l'ancien président socialiste Rafael Correa n'a réuni que 80 votes de députés sur les 92 nécessaires pour son adoption, selon les résultats proclamés par le secrétaire du Parlement, Alvaro Salazar, au cours d'une session virtuelle retransmise sur les réseaux sociaux. 

Guillermo Lasso refuse de poursuivre le dialogue

La veille, le président conservateur, mis en difficulté par ce mouvement, avait refusé de poursuivre le dialogue avec les indigènes après la mort d'un soldat dans une attaque de raffinerie de l'est du pays. 

«Nous ne nous assiérons pas à nouveau pour dialoguer avec Leonidas Iza qui ne défend que ses intérêts politiques et non ceux de sa base», a déclaré Guillermo Lasso. Leonidas Iza est le chef de la puissante Confédération des nationalités indigènes (Conaie), le fer de lance des manifestations qui ont lieu pour exiger notamment une baisse des prix des carburants, paralysant l'Equateur depuis plus de deux semaines. 

Le camp indigène accuse au contraire l'exécutif d'utiliser la violence pour saboter le dialogue. «Lasso ne rompt pas avec Léonidas, il rompt avec le peuple», a écrit la Conaie sur Twitter. 

Outre le soldat tué, cinq manifestants ont péri dans des violences avec les forces de l'ordre et plus de 500 personnes, civils ou membres des forces de sécurité, ont été blessées.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix