Conflit en Ukraine : Volodymyr Zelensky n'est pas prêt à négocier, selon l'Elysée

- Avec AFP

Conflit en Ukraine : Volodymyr Zelensky n'est pas prêt à négocier, selon l'Elysée© Kenny Holston / POOL Source: AFP
Les dirigeants du G7 discutent par visioconférence avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le 27 juin.
Suivez RT France surTelegram

Selon l'Elysée, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a fait une réponse «très claire» aux dirigeants du G7, leur indiquant que Kiev ne comptait pas entamer de négociation avant d'avoir «rétabli une position de force».

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré ce 27 juin aux dirigeants du G7 que le temps de la négociation avec la Russie n'était pas venu et que l'Ukraine devait d'abord consolider ses positions, selon la présidence française.

«Le président Zelensky a fait à tous une réponse qui était très claire, c'est qu'aujourd'hui ce n'est pas le moment de la négociation, l'Ukraine négociera quand il sera en position de le faire c'est-à-dire quand il aura rétabli au fond une position de force», a déclaré l'Elysée.

Les dirigeants du G7 (Allemagne, Etats-Unis, France, Canada, Italie, Japon, Royaume-Uni) se sont de leur côté engagés, dans une déclaration commune, «à continuer à fournir un soutien financier, humanitaire, militaire et diplomatique» à l'Ukraine, «aussi longtemps qu'il le faudra». D'après une source proche du dossier citée par l'AFP, les Etats-Unis envisagent de fournir à l'Ukraine un système sophistiqué de missiles sol-air de «moyenne et longue portée». «Il est possible que les Etats-Unis annoncent cette semaine l'achat pour l'Ukraine d'un système NASAMS» (National Advanced Surface-to-Air Missile System), a fait savoir cette source.

Quelques jours auparavant, le 23 juin, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov avait accusé les Anglo-Saxons de bloquer la reprise des discussions entre Moscou et Kiev. Pour le ministre russe des Affaires étrangères, il faudra prendre en compte la réalité du terrain ainsi que l'avis de la population des «zones libérées» dans le cadre d'éventuelles négociations.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix