Le Kremlin réagit à la candidature de l'Ukraine et de la Moldavie à l'Union européenne

Cliché pris à Moscou, le 3 février 2022 (image d'illustration).© Alexander NEMENOV Source: AFP
Cliché pris à Moscou, le 3 février 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Acté le 23 juin lors d'un sommet européen à Bruxelles, l'octroi à l'Ukraine et à la Moldavie d'un statut de candidat à l'UE n'a pas manqué de faire réagir la diplomatie russe, tant au ministère des Affaires étrangères qu'au Kremlin.

A l'instar des récentes déclarations du ministre russe des Affaires étrangères et de sa porte-parole, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a réagi le 24 juin à la décision actée la veille à Bruxelles d'accorder à l'Ukraine et à la Moldavie le statut de candidat pour adhérer à l'Union européenne.

Soulignant avant tout qu'il s'agissait là d'«affaires intérieures européennes», le représentant russe s'est pour sa part exprimé sur les potentielles conséquences d'une telle décision sur l'avenir des relations des pays mentionnés avec la Russie.

Ils pensent que plus ils deviennent antirusses, plus les Européens devraient les aimer

«Il est très important pour nous que tous ces processus ne nous apportent pas davantage de problèmes, notamment dans les relations des pays mentionnés avec nous (on en a déjà beaucoup), et ne conduisent pas à une nouvelle détérioration de nos relations avec l’UE, car il est très difficile de les gâcher davantage, elles sont déjà assez endommagées», a-t-il d'abord souligné.

Dmitri Peskov a par ailleurs reproché à la diplomatie moldave de vouloir «devenir plus européenne que les Européens eux-mêmes». «Les [dirigeants moldaves] associent ce statut de candidat à l’UE [...] à une position antirusse. Autrement dit, ils pensent que plus ils deviennent antirusses, plus les Européens devraient les aimer. Nous ne voudrions pas que cela soit le cas», a-t-il analysé.

Enfin, selon le porte-parole du Kremlin, l'obtention par Kiev et Chisinau du statut de candidat à l'UE rappelle les démarches similaires menées par Ankara il y a plus de deux décennies (la Turquie a officiellement été reconnue candidate le 12 décembre 1999 lors du Conseil européen d'Helsinki).

«[La Turquie] était également prête à sacrifier beaucoup pour devenir partie intégrante de l’Europe [...]. Or, nous voyons qu'[elle] n’est pas allée au-delà de son statut de candidat, mais qu'en même temps, elle est devenue un pays souverain et indépendant. Par conséquent, il y a là différents aspects», a-t-il ainsi commenté.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix