UE-OTAN, une coalition «pour combattre» Moscou ? Le chef de la diplomatie russe livre sa vision

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov à Bakou le 23 juin 2022.© Ministère russe des Affaires étrangères Source: AFP
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov à Bakou le 23 juin 2022.
Suivez RT France surTelegram

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueї Lavrov a déploré l'attitude hostile de l'Union européenne envers son pays, mettant en garde contre une coalition UE-OTAN qui pourrait vouloir «faire la guerre» à la Russie.

A l'occasion d'une conférence de presse ce 24 juin lors de son déplacement en Azerbaïdjan, Sergueї Lavrov a mis en garde contre une russophobie qu'il a attribuée à l'Union européenne, dénonçant par ailleurs les visées bellicistes selon lui de l'OTAN. 

Nous avons peu d'illusions sur le fait que l'attitude russophobe actuelle de l'Union européenne disparaisse

«Au début de la Seconde Guerre mondiale, Hitler a rassemblé sous sa bannière une partie importante, sinon la plupart, des pays européens pour faire la guerre contre l'Union soviétique. Maintenant, de la même manière, on rassemble – l'Union européenne avec l'OTAN notamment –, une coalition moderne pour combattre, et dans le fond, pour faire la guerre à la Fédération de Russie», a-t-il déclaré, se montrant par ailleurs pessimiste sur une possible évolution de la diplomatie européenne à l'égard de la Russie.  

«Nous avons peu d'illusions sur le fait que l'attitude russophobe actuelle de l'Union européenne disparaisse ou change d'une manière ou d'une autre dans un avenir proche ou même, pour le dire honnêtement, sur le long terme», a en effet souligné le chef de la diplomatie russe.

Lors de son intervention, le haut diplomate a par ailleurs réagi à la décision la veille de l'Union européenne d'octroyer le statut de candidat à l'UE à l'Ukraine et à sa voisine la Moldavie. «L'UE n'est pas un bloc politique comme l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord. Le développement de ses relations avec tout pays volontaire ne crée pas de menaces ou de risques pour nous», a-t-il notamment commenté, ici cité par l'agence de presse russe TASS.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix