La collection Morozov de retour en Russie... à l'exception de deux œuvres retenues par la France

La collection Morozov de retour en Russie... à l'exception de deux œuvres retenues par la France© Yoan Valat / AFP
Emmanuel Macron inaugure le 21 septembre l'exposition des chefs-d'œuvre de la collection des frères Morozov à la Fondation Vuitton.
Suivez RT France surTelegram

Exposée à la Fondation Louis Vuitton durant six mois, la majorité de la collection Morozov est revenue en Russie. Invoquant les sanctions contre Moscou, le gouvernement français gèle néanmoins le retour de deux œuvres.

La quasi-totalité de la collection Morozov — quelque 200 œuvres appartenant à des musées russes et exposées pendant six mois à la Fondation Louis Vuitton, à Paris — est retournée en Russie, malgré le contexte des sanctions antirusses. C'est ce qu'a annoncé ce 5 mai le ministère russe de la Culture, précisant néanmoins que le gouvernement français, au prétexte de ces sanctions, retenait pour l'heure deux tableaux qui sont liés à des personnalités visées par le gel de leurs avoirs.

Les sanctions prises par les pays européens contre la Russie pour son offensive militaire en Ukraine laissaient en effet présager de difficultés logistiques pour acheminer les œuvres, principalement en raison des restrictions dans le secteur du transport. «Le transport en Russie de toutes les œuvres – peintures, dessins et sculptures – a pris à peu près 20 jours, les dernières véhicules ayant franchi la frontière russe le 2 mai», a pourtant confirmé sur son compte Telegram la ministre de la Culture, Olga Lioubimova. Elle a précisé que l'ensemble de la collection Morozov devait être exposée dès cet été à Moscou au musée Pouchkine.

65 œuvres de l'Ermitage (Saint-Pétersbourg), 67 du musée Pouchkine (Moscou), 33 de la Galerie Tretiakov (Moscou) et 2 du Musée russe (Saint-Pétersbourg) ont ainsi retrouvé le sol russe.

Les autorités françaises gèlent le retour de deux œuvres 

Le ministère français de la Culture avait annoncé il y a quelques semaines le gel du retour de deux tableaux de la collection Morozov en raison des sanctions visant la Russie. L'un — «Autoportrait en gris» de Piotr Kontchalovsky — appartient à Piotr Aven, citoyen russe figurant sur la liste des personnalités visées par les sanctions occidentales. Un autre — «Portrait de Timofeï Morozov» de Valentin Serov — est la propriété du Musée d'art d'avant-garde de Moscou fondé par Viatcheslav Kantor, qui voit ses avoirs occidentaux gelés.

«Selon la logique de Paris, cela donne à la France au fond le droit de s’emparer de ces tableaux», a déploré le ministère russe de la Culture dans son communiqué. Il précise toutefois que les «options de leur retour [sont] en cours de discussion».

D'après le gouvernement français, un troisième tableau reste pour l'heure en France «à la demande des autorités ukrainiennes par mesure de sécurité». Celui-ci appartient au musée des Beaux-Arts de Dnipropetrovsk, dans l'est de l'Ukraine.

L'exposition parisienne, lors de laquelle les visiteurs pouvaient admirer des tableaux de Van Gogh, Gauguin, Cézanne, Matisse ou encore Malevitch, Répine ou Serov, a attiré 1,25 million de visiteurs dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

La collection Morozov a été réunie par les deux frères éponymes, des industriels passionnés par l'art du tournant des XIXe et XXe siècles. C'est la première fois que leur collection sortait de Russie, dans cette ampleur, pour être exposée à l'étranger.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix