Le président de la Douma russe suggère de saisir les avoirs de pays considérés comme hostiles

- Avec AFP

Le président de la Douma russe suggère de saisir les avoirs de pays considérés comme hostiles Source: AFP
Une famille marche le long de la place Rouge dans le centre de Moscou, le 9 mars 2022. (Image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le président de la Douma Viatcheslav Volodine a estimé «juste» que la Russie prenne des «mesures-miroirs» contre les pays qui ont saisi des avoirs russes en représailles à l'offensive militaire en Ukraine.

Les autorités russes ont laissé entendre le 1er mai que les avoirs russes de certains pays jugés hostiles pourraient être saisis, en réponse à la proposition de l'administration américaine de liquider les avoirs saisis auprès d'hommes d'affaires russes et d'en transférer le produit à l'Ukraine.

Un «vol» des pays occidentaux

«Il est juste, en ce qui concerne une entreprise située sur le territoire russe, dont les propriétaires sont originaires de pays hostiles où de telles décisions sont prises [de saisir des avoirs russes], de répondre par des mesures-miroirs : confisquer ces avoirs», a déclaré le président de la chambre basse du Parlement, Viatcheslav Volodine, sur sa chaîne Telegram. «Et le produit de la vente sera utilisé pour le développement de notre pays», ajoute-t-il.

Il accuse «un certain nombre de pays hostiles: la Lituanie, la Lettonie, la Pologne et même les Etats-Unis» de ne pas respecter le droit international et de «se livrer simplement au vol». 

Viatcheslav Volodine assure qu'«aujourd'hui, les entrepreneurs russes achètent des entreprises étrangères opérant en Russie, rachetant les parts de partenaires qui veulent quitter notre marché» et exhorte les pays «hostiles» : «Agissez de manière civilisée. En respectant le droit international».

Le président de la Douma cite l'adoption cette semaine par le Congrès américain d'un texte, non contraignant, appelant le président Joe Biden à vendre les actifs russes saisis et à transférer le produit à l'Ukraine.

«Un précédent dangereux a été créé, qui devrait faire boomerang sur les Etats-Unis eux-mêmes. Cette décision n'affectera pas l'économie de notre pays. Les yachts, villas et autres biens saisis de riches citoyens [russes] ne contribuent de toute façon pas au développement» de la Russie, indique Viatcheslav Volodine.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix