Reconnu coupable d'escroquerie et d'outrage, Alexeï Navalny condamné à neuf ans de prison

Reconnu coupable d'escroquerie et d'outrage, Alexeï Navalny condamné à neuf ans de prison© AP Photo/Alexander Zemlianichenko
Alexeï Navalny lors d'une audience de la justice russe ce 22 mars 2022.
Suivez RT France surTelegram

La justice russe a reconnu la culpabilité de l'opposant, accusé de détournement de fonds et d'outrage à la cour. Déjà incarcéré pour non-respect des conditions d'une peine avec sursis, Alexeï Navalny s'est vu infliger neuf ans de prison.

Le militant russe Alexeï Navalny a été reconnu par la justice coupable d'escroquerie et d'outrage à la cour ce 22 mars. Le parquet de la Fédération de Russie avait requis quelques jours plus tôt 13 ans de prison contre l'opposant pour ces faits. Il a finalement été condamné à neuf ans de prison, ainsi qu'à un an et demi de restriction de liberté et à une amende de 1,2 millions de roubles (environ 8 300 euros au cours actuel).

L'homme politique est actuellement emprisonné après que son sursis – dans le cadre d'une précédente condamnation – a été révoqué, pour manquements aux conditions de celui-ci. C'est dans un tribunal de sa colonie pénitentiaire, à une centaine de kilomètres de Moscou, que la juge Margarita Kotova a présenté son verdict ce 22 mars.

Alexeï Navalny est accusé par la justice russe d'avoir détourné des millions de roubles de dons versés à son organisation, le Fonds de lutte contre la corruption (FBK), pour son usage personnel. Dans une seconde partie de l'affaire, il est accusé d'outrage à une juge qui avait prononcé une amende de 850 000 roubles à l'opposant russe pour diffamation envers le vétéran de la guerre de 1941-1945 Ignat Artémenko. 

Dans un message publié sur le compte Twitter d'Alexeï Navalny en réaction au verdict, on pouvait lire ce 22 mars : «Poutine a peur de la vérité, je l'ai toujours dit. La lutte contre la censure, amener la vérité aux habitants de la Russie, restent notre priorité.»

Les avocats de l'opposant, Olga Mikhaïlova et Vadim Kobzev, ont été brièvement interpellés au motif qu'ils gênaient la circulation automobile devant la prison en parlant avec la presse. Moins d'une heure plus tard, Vadim Kobzev a annoncé sur Twitter que sa consœur et lui-même avaient été relâchés.

Alexeï Navalny avait été incarcéré pour ne pas avoir respecté les conditions d'une peine de prison avec sursis qu'il purgeait pour détournement de fonds de la filiale russe de l'entreprise française Yves Rocher. Alexeï Navalny dénonce pour sa part des procès politiques en raison de son opposition au président russe. En juin 2021, ses principales organisations avaient été jugées «extrémistes» par la justice, entraînant leur fermeture et des poursuites contre nombre de leurs militants, qui y voient une volonté de répression politique du pouvoir russe.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix