Josep Borrell admet «des erreurs» occidentales qui ont empêché un rapprochement avec la Russie

Le chef de la politique étrangère de l'Union européenne, Josep Borrell, le 4 mars 2022 (image d'illustration).© Olivier Douliery Source: AP
Le chef de la politique étrangère de l'Union européenne, Josep Borrell, le 4 mars 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

S'il a fermement dénoncé l'offensive militaire lancée par Vladimir Poutine en Ukraine, le chef de la diplomatie européenne a reconnu que l'Occident avait «perdu des opportunités» d'un rapprochement avec la Russie.

«Je suis prêt à reconnaître qu'on a fait des erreurs, et qu'on a perdu des opportunités pour que la Russie puisse se rapprocher de l'Occident [...]. Il y a une certaine rancune que Poutine exploite», a déclaré le 10 mars, lors d'un entretien accordé à LCI, Josep Borrell, haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

Il répondait à son interlocuteur qui l'interrogeait au sujet de l'expansion de l'OTAN sur le sol européen, encouragée ces dernières décennies par les Etats-Unis, et perçue par la Russie à la fois comme une trahison et une menace sécuritaire.

«Il y a des moments où peut-être nous aurions pu faire mieux, il y a des choses que nous avons proposé et qu'on n'a pas été capables de mener en pratique, comme la promesse que l'Ukraine et la Géorgie feraient partie de l'OTAN [...]. Je pense que c'est une erreur de faire des promesses que l'on ne peut pas tenir», a-t-il ensuite estimé.

Une guerre complètement injustifiée et gratuite qui devient de plus en plus brutale et complètement inacceptable pour le monde civilisé

Pour rappel, le 10 mars, les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE, réunis en sommet à Versailles, ont exclu toute adhésion rapide de l'Ukraine à l'Union européenne, tout en ouvrant la porte à des liens plus étroits.

Le chef de la diplomatie européenne s'est en outre exprimé au sujet de l'offensive militaire russe en cours en Ukraine, au regard de laquelle il a assuré que le président russe Vladimir Poutine cumulait de «nombreuses raisons» d’être jugé devant la Cour pénale internationale de La Haye. L'Espagnol Josep Borrell a en effet dénoncé «une guerre complètement injustifiée et gratuite» qui devenait «de plus en plus brutale et complètement inacceptable pour le monde civilisé». Assurant que l'armée russe bombardait l'Ukraine de «manière indiscriminée», il a par ailleurs vanté une «résistance ukrainienne très forte».

Abordant la thématique des livraisons d'armes organisées par l'Occident à destination de l'Ukraine, Josep Borrell a toutefois affirmé que l'Union européenne n'était pas en guerre contre la Russie. «On ne peut pas se permettre d'être en guerre», a-t-il précisé. Concernant l'avenir politique de la Russie, le chef de la diplomatie européenne a assuré qu'il ne prônait pas un changement de «régime». «Le but n'est pas de changer le régime politique russe, le but c'est d'arrêter la guerre», a-t-il insisté.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix