Ukraine : Moscou annonce ouvrir plusieurs couloirs humanitaires, malgré le refus de Kiev

- Avec AFP

Ukraine : Moscou annonce ouvrir plusieurs couloirs humanitaires, malgré le refus de Kiev© Louisa GOULIAMAKI Source: AFP
Un enfant dans un bus qui passe la frontière de Medyka vers la Pologne, le 6 mars (Image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'armée russe a annoncé l'ouverture de plusieurs couloirs humanitaires et l'instauration de cessez-le-feu locaux pour évacuer des civils des villes ukrainiennes de Kharkhov, Kiev, Marioupol et Soumy. Les autorités ukrainiennes refusent ces couloirs.

«Les forces russes, dans un but humanitaire, déclarent un "régime de silence" à partir de 10h le 7 mars et l'ouverture de couloirs humanitaires», a expliqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué publié dans la matinée du 7 mars. L'initiative, qui vise à évacuer des civils des villes ukrainiennes de Kharkhov, Kiev, Marioupol et Soumy, n'a pas rencontré l'aval des autorités ukrainiennes. «Ce n’est pas une option acceptable», a ainsi commenté le Premier ministre ukrainien Iryna Verechtchouk. «[Ces civils] n’iront pas en Biélorussie pour ensuite prendre l’avion et aller en Russie», a-t-elle ajouté.

L'armée russe précise que cette décision a été prise après une «demande personnelle» du président français Emmanuel Macron adressée à son homologue russe Vladimir Poutine — ce qu'a démenti par la suite l'Elysée auprès du Monde, affirmant qu'Emmanuel Macron avait réclamé le «respect du droit international humanitaire». Les deux dirigeants se sont entretenus pendant près de deux heures le 6 mars par téléphone.

Plus tard dans la journée du 7 mars, le chef d'Etat français a dénoncé ce qu'il considère être «le cynisme moral et politique» de Vladimir Poutine. «[Ce qui est nécessaire], ce ne sont pas simplement des couloirs, qui sont tout de suite menacés, ce n'est pas ce discours hyprocrite qui consiste à dire: "On va aller protéger les gens pour les amener en Russie"», a déclaré le président dans une interview à LCI, dont un extrait a été diffusé au JT de 13H de TF1. «Tout ça n'est pas sérieux, c'est du cynisme moral et politique, qui m'est insupportable», a-t-il ajouté.

L'annonce de l'ouverture de ces couloirs humanitaires survient alors qu'un troisième round de pourparlers entre Kiev et Moscou doit avoir lieu ce 7 mars selon les deux parties.

Ces derniers jours, deux tentatives pour évacuer des civils du port de Marioupol, qui fait l'objet d'une offensive menée depuis plusieurs jours par la Russie, ont échoué, Kiev et Moscou s'accusant mutuellement de violer les conditions de l'évacuation.

L'armée russe a expliqué ce 7 mars qu'elle allait ouvrir un couloir entre la capitale Kiev et la ville biélorusse de Gomel, non loin de la frontière ukrainienne. Selon cette source, deux autres couloirs partiront de Marioupol et permettront soit une évacuation en direction de la Russie jusqu'à la ville de Rostov-sur-le Don, soit vers l'ouest, jusqu'à la ville ukrainienne de Zaporojié. 

Moscou a précisé qu'un autre couloir partirait de Kharkov jusqu'à la ville russe de Belgorod. Enfin, deux trajets doivent permettre aux civils de quitter la ville ukrainienne de Soumy : soit vers Belgorod en Russie, soit vers Poltava en Ukraine. 

Moscou indique avoir transmis ces informations aux structures de l'ONU, de l'OSCE et du CICR.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix