Poutine accuse Kiev de ne pas respecter les accords trouvés sur les questions humanitaires

- Avec AFP

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron© John THYS / Alexey NIKOLSKY / SPUTNIK Source: AFP
Vladimir Poutine s'est entretenu avec Emmanuel Macron au sujet de l'évacuation de Marioupol (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Lors d'un entretien téléphonique avec Emmanuel Macron, Vladimir Poutine a déploré l'échec des opérations d'évacuation de civils de Marioupol qu'il impute à Kiev. Les deux dirigeants ont aussi évoqué la sécurité des installations nucléaires.

Ce 6 mars, le président russe Vladimir Poutine a tenu responsables les autorités ukrainiennes de l'échec des opérations d'évacuation humanitaire de Marioupol, grand port du sud-est de l'Ukraine encerclé par les forces russes, lors d'un entretien téléphonique avec son homologue français Emmanuel Macron.

A ce titre, Vladimir Poutine «a attiré l'attention sur le fait que Kiev continue de ne pas respecter les accords trouvés sur ces questions humanitaires», ajoutant que «les nationalistes ukrainiens ont empêché l'évacuation» le 5 mars de Marioupol et de Volnovakha, une ville proche, a rapporté le Kremlin.

L'AFP rapporte de son côté que le président russe a affirmé à Emmanuel Macron qu'il «atteindrait ses objectifs» en Ukraine, «soit par la négociation, soit par la guerre». Selon cette source, Vladimir Poutine a aussi affirmé que «la responsabilité revenait aux Ukrainiens de laisser partir la population des villes encerclées».

Ce à quoi, toujours selon l'AFP, le président français a répondu que «l'armée qui attaque est l'armée russe» et n'a «pas de raison de croire que les armées ukrainiennes mettait les civils en danger».

La sécurité des installations nucléaires abordée

L'autre question abordée par Emmanuel Macron et Vladimir Poutine a porté sur la sécurité des installations nucléaires après des combats ces derniers jours près des centrales de Tchernobyl et Zaporojié, où un incendie s'est déclenché.

Selon le communiqué du Kremlin, le président russe a par ailleurs «fourni des informations détaillées sur la provocation montée par des radicaux ukrainiens dans la région de la centrale nucléaire de Zaporojié avec la participation d’une équipe de sabotage». «Les tentatives de faire retomber la responsabilité de cet incident sur les militaires russes représentent un élément de la cynique campagne de propagande», a-t-il dénoncé.

«Le président de la République a fait part à Vladimir Poutine de sa grave préoccupation sur les risques pour la sûreté, la sécurité et les garanties nucléaires qui résultent de l’invasion militaire russe en Ukraine et de l’impératif que des mesures concrètes soient prises pour y répondre», a rapporté pour sa part la présidence française.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix