Al-Qaïda et l'Etat islamique se font la guerre par vidéos interposées

Khalid Batarfi, membre d'Al-Quaida, dans le communiqué vidéo diffusé ce week-end. © Youtube
Khalid Batarfi, membre d'Al-Quaida, dans le communiqué vidéo diffusé ce week-end.

Dans un communiqué vidéo, Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique (AQPA) et Al-Qaïda au Maghreb Islamiste (AQMI) ont déclaré que le califat islamique déclaré par l’État islamiste était illégitime.

Le communiqué, diffusé sur le Twitter d'Al-Qaïda dimanche, a été lu en arabe par Khalid Batarfi, un représentant de l'AQPA, avec des sous-titres en anglais. Ce n'est que la deuxième fois que l'AQPA et AQMI publient un communiqué joint, selon le groupe de renseignement SITE, qui décrit le ton du message comme étant «acerbe».

La vidéo semble avoir pour but de réprimander l'EI pour un discours récent tenu par son porte-parole Abu Muhammad Al-Adnani, qui a prévenu que les musulmans sunnites qui s'était battus contre l'EI devaient faire allégeance au groupe ou risquaient la mort. Dans leur communiqué, AQPA et AQMI accusent l'EI de «déviation et de fourvoiement» en dirigeant leur combat contre leur frères musulmans alors qu'ils devraient se battre contre les juifs et les chrétiens.

«Cette manhaj [méthode] de destruction, d'augmentation des dissensions et de la corruption, rendant confus les efforts, rendre takfir [marqué comme infidèle] ceux qui ne sont pas d'accord avec, alors ceci est une méthode de faible qui n'a d'autre objectif que la ruine» a déclaré Batarfi dans la vdéo.

Lire aussi : Curé syrien à Paris : «Je ne sais si les Américains larguaient des bombes ou des munitions sur l'EI»

Batarfi a ajouté qu'un serment d'allégeance à l'EI serait de toute façon caduque, car le califat déclaré par Baghdadi s'était fondé sur la violence et la force plus que sur la consultation et le consentement mutuel.

Ce communiqué est le dernier message mettant en lumière les désaccords entre les deux groupes. Ayman al-Zawahiri, chef d'Al-Qaïda, avait mis en garde contre la discorde dans le monde sunnite et appelé à l'unité dans une récente série de messages. Cette série de communiqués, appelée «le Printemps islamique», semblait laisser la porte ouverte à une coopération entre Al-Qaïda et l'EI, tout en maintenant l'idée que le califat n'était pas légitime.

Toutefois, le discours d'Adnani pour l'EI semblait mépriser le message de Zawahiri, affirmant que les musulmans opposés au groupe étaient «trompés par les fatwas par les singes et les ânes de la connaissance». Le message d'AQPA et AQMI, en réponse, a affirmé que les insultes étaient «un stratagème des faibles et l'approche des ignorants».

L'EI a été lié une fois avec Al-Qaïda, lors de ses débuts alors que son nom était Al-Qaïda en Irak. Cependant, en février 2014, la famille Al-Quaïda s'est explicitement dissociée de l'Etat Islamique. Des experts ont indiqué que l'attitude de plus en plus hostile d'Al-Qaïda vis à vis de l'EI ne tenait pas simplement à des différences théologiques et stratégiques, mais aussi à une inquiétude grandissante de l'expansion de l'EI dans des territoires comme l'Afghanistan ou le Yemen.

Lire aussi : Pour le HuffPost Arabi, censurer les islamistes n'est pas une solution, mais fait partie du problème

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales