Vers un réaménagement des rapports de force ? Bruno Drweski sur l'intervention russe en Ukraine

Suivez RT France surTelegram

Au lendemain d'une série d'opérations militaires sur le sol ukrainien, l'historien Bruno Drweski a livré son analyse du développement de la situation dans la région. Selon lui, «on assiste très certainement à un réaménagement des rapports de force».

A l’antenne de RT France ce 25 février, l’historien Bruno Drweski a confié son point de vue sur les récents rebondissements du dossier ukrainien, et plus précisément sur l’intervention militaire qu’a entamée l’armée russe dans le pays au cours de la nuit du 23 au 24 février.

«Je ne vois pas pourquoi la Russie chercherait à s'enliser en Ukraine […] Je pense que l’idée est de faire une guerre courte [pour] casser les capacités militaires [ukrainiennes] pour ensuite se retirer sûrement dans les frontières des deux régions du Donbass mais sans [pour autant] aller plus loin. C’est mon hypothèse, mais en même temps, j’ai quand même été très surpris par la virulence de la décision de Vladimir Poutine et il est possible que certains éléments m’échappent», a notamment analysé avec réserve Bruno Drweski, selon qui l’intervention militaire russe de la veille pourrait en partie s’expliquer par de récents propos du président ukrainien sur l’éventuelle reconstitution d’une force nucléaire dans son pays. «Une goutte d'eau qui a fait déborder un vase déjà très plein», a-t-il estimé. 

On assiste très certainement à un réaménagement des rapports de force

L’historien s’est également exprimé sur les enjeux liés aux potentiels mouvements de population dans la région, ainsi que sur les multiples tractations occidentales en cours sur le plan international après les opérations militaires russes de la veille. «On assiste très certainement à un réaménagement des rapports de force», a encore considéré ce professeur à l'Institut national des langues et des civilisations orientales (Inalco), spécialiste du monde slave.

Enfin, Bruno Drweski a donné son point de vue sur les conditions qui pourraient selon lui apaiser la situation, soulignant les préoccupations de la Russie quant à une potentielle adhésion de l'Ukraine à l'OTAN mais aussi l'installation de bases militaires qui la menaceraient depuis ce territoire. «La question est d'imaginer un mécanisme de sécurité collective qui ferait qu'aucun pays de la région ne se sente menacé», a-t-il estimé.

Vladimir Poutine a annoncé tôt le 24 février une opération militaire en Ukraine, qui vise selon lui à défendre les Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, dont il a reconnu l'indépendance trois jours plus tôt, mais aussi à «démilitariser et dénazifier l’Ukraine». Cette opération a été dénoncée notamment par les pays occidentaux, dont certains ont déjà annoncé de nouvelles sanctions. Elle a également fait, dans des capitales occidentales mais aussi en Russie, l'objet de manifestations de contestation.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix