Poutine demande au Sénat d'autoriser l'envoi de militaires dans les républiques du Donbass

Poutine demande au Sénat d'autoriser l'envoi de militaires dans les républiques du Donbass© Vadim SAVITSKY / Russian Defence Ministry Source: AFP
Des militaires russes assistent à la cérémonie d'ouverture de l'exercice stratégique conjoint Zapad-2021 à Nizhny Région de Novgorod le 9 septembre 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le président russe a demandé ce 22 février au Sénat d'autoriser l'envoi de militaires russes en soutien aux républiques populaires de Donetsk et de Lougansk au lendemain de leur reconnaissance. La chambre haute du Parlement y a répondu favorablement.

La chambre haute du Parlement russe a approuvé le 22 février au soir la demande du président Vladimir Poutine de déployer des militaires russes dans les républiques populaires de Donetsk et de Lougansk. Le Conseil de la Fédération a approuvé à l'unanimité des 153 votants cette demande. Cette décision survient au lendemain de la reconnaissance par la Russie des républiques populaires du Donbass. Elle a été sanctionnée par un «accord d'amitié et d’entraide». 

Face aux accusations occidentales assimilant cette reconnaissance à une volonté de la Russie d'envahir l'Ukraine, le président russe a ainsi réagi : «Nous avions prévu qu'il y aurait des spéculations comme quoi la Russie s'apprête[rait] à reconstituer un empire», a déclaré Vladimir Poutine, lors d'une rencontre au Kremlin avec son homologue azerbaïdjanais Ilham Aliev ce 22 février. «Ce n'est absolument pas la réalité», a-t-il fermement démenti. 

La veille, au cours de son allocution télévisée, le président russe avait également déploré la volonté de Kiev de faire perdurer le conflit dans l'est de l'Ukraine. A ce titre, il a exigé des autorités ukrainiennes de «cesser les opérations militaires» contre les deux républiques du Donbass. «Quant à ceux qui ont pris le pouvoir à Kiev et qui le gardent, nous exigeons d'eux l'arrêt immédiat des opérations militaires, sans quoi toute la responsabilité de la poursuite de l'effusion de sang reposera totalement sur la conscience du régime en territoire ukrainien», a-t-il affirmé.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix