Une nouvelle compagnie aérienne suspend temporairement ses vols au-dessus de l'Ukraine

Avion Norwegian Ukraine© Jonathan NACKSTRAND Source: AFP
Un avion de la compagnie Norwegian (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La compagnie aérienne Norwegian ne va plus survoler l'Ukraine jusqu'à nouvel ordre, justifiant cette décision par des raisons de sécurité. KLM avait pris une décision similaire la veille, alors que Kiev a annoncé garder son espace aérien ouvert.

Invoquant des raisons de sécurité, la compagnie aérienne Norwegian a annoncé qu'aucun de ses avions ne survolerait plus l'Ukraine, comme le rapporte le média norvégian TV 2 ce 14 février. Cette compagnie aérienne n'a pratiquement pas de vols directs vers l'Ukraine, mais survole parfois l'ouest du pays pour ses vols en direction de la Hongrie ou de la Turquie.

Le 12 février, la compagnie néerlandaise KLM avait pris une décision similaire, annulant jusqu'à nouvel ordre tous les vols dans l'espace aérien ukrainien. Un jour auparavant, KLM avait déclaré que ses membres d'équipages ne passeraient plus la nuit à Kiev du fait des tensions entre la Russie et les pays occidentaux autour de l'Ukraine.

Les vols de la compagnie Air France, faisant partie du même groupe que KLM, sont pour l'instant maintenus. L'allemand Lufthansa a déclaré au média russe RBK que «la possibilité suspendre ses vols vers l'Ukraine est envisagée», ajoutant que la société «surveille de près la situation» dans le pays.

Face aux inquiétudes des opérateurs étrangers, le gouvernement ukrainien a promis le 13 février de garder son espace aérien ouvert : «L'Etat s'emploie à prévenir les risques pour les compagnies aériennes», a déclaré le ministère des Infrastructures dans un communiqué publié sur Facebook. «La fermeture de l'espace aérien est un droit souverain de l'Ukraine et aucune décision n'a été prise dans ce sens», a précisé le ministère après une réunion à laquelle ont participé des responsables de la présidence, des aéroports et des compagnies aériennes ukrainiennes.

Situation tendue autour de l'Ukraine

Washington et certains de ses alliés accusent la Russie de préparer une invasion imminente du territoire ukrainien, ce que Moscou dément catégoriquement, notant l'absence totale de preuve d'une telle assertion qui ne vise, selon l'ambassadeur russe à l'ONU, qu'à «créer l'hystérie» et «tromper la communauté internationale».

Les autorités ukrainiennes elles-mêmes se montrent plus mesurées que Washington quant à cette probabilité. Le 12 février, le président ukrainien a ainsi déclaré, tout en reconnaissant les «risques» que le scénario se produise, que les avertissements américains provoquaient «la panique et [n'aidaient] pas» l'Ukraine. Il a également jugé qu'il y avait «trop» de prédictions annonçant une «guerre profonde, totale de la part de la Russie». «Si vous [les Américains] avez une information en plus sur une invasion certaine à 100%, donnez-la nous !», a-t-il encore insisté.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix