Crise en Ukraine : le Canada imite les Etats-Unis et transfère son ambassade de Kiev à Lviv

- Avec AFP

Mélanie Joly Dmytro Kuleba Ukraine Canada© Ministère ukrainien des Affaires étrangères Source: AP
La ministre canadienne des Affaires étrangères, Mélanie Joly, en compagnie de son homologue ukrainien, Dmytro Kuleba, le 18 janvier 2022 à Kiev (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

«Nous reprendrons les activités à l'ambassade à Kiev dès que la situation de sécurité en Ukraine nous permettra de garantir des services appropriés et une sécurité adéquate pour notre personnel», a expliqué la cheffe de la diplomatie canadienne.

Nouveau mouvement diplomatique en Ukraine. Le Canada a annoncé le 12 février fermer temporairement son ambassade à Kiev et déplacer ses opérations dans un bureau à Lviv, dans l'ouest du pays, «en raison de la détérioration de la situation causée par le déploiement des troupes russes à la frontière».

«Nous reprendrons les activités à l'ambassade à Kiev dès que la situation de sécurité en Ukraine nous permettra de garantir des services appropriés et une sécurité adéquate pour notre personnel», a déclaré la ministre des Affaires étrangères Mélanie Joly, citée dans un communiqué. «Les Canadiens doivent continuer d'éviter tout voyage en Ukraine. Nous exhortons ceux qui se trouvent actuellement dans le pays à partir maintenant», a-t-elle ajouté.

L'ambassade américaine également délocalisée à Lviv

Washington, qui a ordonné le même jour le départ de la majeure partie du personnel de son ambassade à Kiev, a également transféré les employés chargés des services essentiels à Lviv, à environ 70 kilomètres de la frontière avec la Pologne. Les Etats-Unis avaient insisté le 11 février sur le risque d'une invasion «imminente» de l'Ukraine par la Russie, des accusations démenties maintes fois par Moscou, qui accuse les Etats-Unis de vouloir envenimer la situation dans la région.

De leur côté, les autorités ukrainiennes elles-mêmes se montrent plus mesurées quant à cette probabilité. Le 12 février, le président ukrainien a ainsi déclaré, tout en reconnaissant les «risques» que le scénario se produise, que les avertissements américains provoquaient «la panique et n'aid[aient] pas» l'Ukraine. Il a également jugé qu'il y avait «trop» de prédictions annonçant une «guerre profonde, totale de la part de la Russie». «Si vous [les Américains] avez une information en plus sur une invasion certaine à 100%, donnez-la nous !», a-t-il encore insisté.

Les efforts diplomatiques, marqués par une frénésie d'appels téléphoniques le 12 février entre les dirigeants occidentaux et Moscou, ont pour l'instant échoué à atténuer les tensions autour de l'Ukraine.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix