Trump sur les camionneurs canadiens : «Ils font plus pour défendre notre liberté que nos dirigeants»

L'ancien président des Etats-Unis, Donald Trump, lors d'un meeting le 29 janvier 2022, à Conroe, au Texas© Jason FOCHTMAN/Houston Chronicle Source: AP
L'ancien président des Etats-Unis, Donald Trump, lors d'un meeting le 29 janvier 2022, à Conroe, au Texas (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L’ancien président des Etats-Unis, Donald Trump, a encouragé les camionneurs canadiens qui protestent contre l’obligation vaccinale imposée par Ottawa. «Nous sommes avec eux tout du long», a-t-il lancé lors d’un meeting au Texas le 29 janvier.

En pleine tournée aux Etats-Unis, l’ancien président étasunien Donald Trump a exprimé son soutien aux camionneurs canadiens qui protestent contre l’obligation vaccinale imposée par le gouvernement de Justin Trudeau.

Profitant du meeting de sa tournée «Save America» à Conroe au Texas le 29 janvier, Donald Trump a salué leur «résistance» en n’hésitant pas à lancer que les camionneurs «défendent bien plus la liberté américaine que nos propres leaders». Le 45e président des Etats-Unis a ainsi tenu à leur faire part de son soutien inconditionnel : «Nous sommes avec eux tout du long».

Donald Trump a ensuite annoncé que dès l’année prochaine, une fois les élections de mi-mandat passées, le Congrès étasunien adopterait une loi qui réintégrerait «chacun des militaires qui, de façon cruelle et erronée, ont été évincés par Joe Biden» tout en s'engageant à «forcer le Pentagone à donner à ces patriotes des excuses et des arriérés de salaire». Un tel scénario ne serait bien entendu possible qu'en cas de victoire électorale des républicains.

Les camionneurs qui protestent contre l’obligation vaccinale qui leur est imposée depuis le 15 janvier par Ottawa, sous peine de subir une quarantaine de 14 jours, ont mobilisé des milliers de camions sur des kilomètres jusqu’au centre-ville de la capitale fédérale du Canada, Ottawa, le 29 janvier. Le mouvement a pris une ampleur inédite, au point d'inquiéter les autorités canadiennes, qui ont jugé nécessaire d'évacuer Justin Trudeau et sa famille vers un lieu tenu secret pour des raisons de sécurité.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix