Le Sénat des Etats-Unis enterre la réforme électorale de Joe Biden

- Avec AFP

Le Sénat des Etats-Unis enterre la réforme électorale de Joe Biden© Drew ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA Source: AFP
Le Sénat étasunien a bloqué la réforme électorale voulue par Joe Biden (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La réforme électorale souhaitée par Joe Biden a été enterrée par le Sénat étasunien le 19 janvier. L'opposition républicaine disait percevoir dans le texte une volonté des démocrates de prendre le contrôle des législatives de mi-mandat de 2022.

Joe Biden s'est dit «profondément déçu» le 19 janvier après que le Sénat a enterré sa réforme électorale, à travers laquelle le président promettait notamment de protéger l'accès aux urnes des Afro-Américains. Les sénateurs ont infligé un revers cinglant au dirigeant démocrate en refusant d'avancer sur ce texte. A dix mois des législatives de mi-mandat, Joe Biden voulait avec cette réforme poser un cadre fédéral pour l'organisation des scrutins aux Etats-Unis, et ce faisant, annuler une série de mesures adoptées dans une quinzaine d'Etats conservateurs depuis la présidentielle de 2020.

Selon les démocrates, ces mesures discrimineraient délibérément les électeurs noirs, majoritaires à avoir voté pour Joe Biden à la dernière élection. Côté républicain, on assure au contraire que ces mesures renforcent la sécurité des scrutins du pays, un argument fort auprès des électeurs républicains, encore nombreux à estimer que la présidentielle de 2020 a été «volée» à Donald Trump.

L'opposition républicaine fait bloc, les démocrates modérés divisés

Les démocrates au Sénat cherchaient à tout prix à adopter la grande réforme électorale de Joe Biden pour défaire certaines des mesures mises en place avant les élections de mi-mandat. Toutefois, l'opposition républicaine, vent debout contre cette loi, qui confierait selon elle aux démocrates le contrôle des scrutins à travers le pays, a fait bloc dans la soirée du 19 janvier. Elle a ainsi privé les démocrates de la «supermajorité» de 60 voix requise au Sénat pour clore les débats et soumettre le texte au vote. 

Dans une ultime tentative, l'état-major démocrate a  essayé de pousser le texte avec ses seules voix via une option dite «nucléaire», mais à laquelle les plus modérés de ce camp, Kyrsten Sinema et Joe Manchin, se sont opposés.

«Je suis profondément déçu que le Sénat n'ait pas réussi à défendre notre démocratie», a réagi Joe Biden juste après le vote. «Je suis déçu, mais je ne suis pas découragé», a-t-il encore souligné sur Twitter, assurant qu'il ne relâcherait pas ses efforts sur ce dossier.

Lors d'une conférence de presse quelques heures avant le vote, le président américain avait aussi souligné ne pas avoir «épuisé toutes les options» pour protéger l'accès au vote des Afro-américains, sans donner plus de détails.

Une réforme pour lutter contre les mesures mises en place dans les Etats républicains 

La réforme que Joe Biden souhaitait mettre en place n'avait pas pour but de légiférer sur le droit de vote en lui-même mais sur les conditions dans lesquelles il s'exerce, en permettant par exemple à tous les électeurs de voter par correspondance, aux personnes condamnées de pouvoir voter à leur sortie de prison, et en détricotant des mesures adoptées dans plusieurs Etats conservateurs depuis la défaite de Donald Trump à la présidentielle de 2020.

Au premier rang de celles-ci, la nécessité de présenter une pièce d'identité pour pouvoir voter. Si les autorités républicaines plaident pour une lutte contre la fraude, les démocrates estimaient que ces mesures allaient dans les faits restreindre l'accès au vote, et plus particulièrement aux Afro-américains.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix