Kenya : l'examen d'un projet de loi dégénère en bagarre au Parlement (VIDEOS)

Kenya : l'examen d'un projet de loi dégénère en bagarre au Parlement (VIDEOS)© Sayyid Azim Source: AP
Vue sur le Parlement kenyan (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'examen d'un projet de loi portant sur les partis politiques a déclenché une bagarre au sein du Parlement kényan à Nairobi. Les forces de sécurité ont dû intervenir pour rétablir le calme.

Ambiance électrique au Parlement kényan : le 29 décembre, l'examen d'un projet de loi portant sur les partis politiques a déclenché la colère de nombreux députés qui en sont venus aux mains. Comme on peut le voir sur les images de la télévision kényane NTV, plusieurs députés ont échangé des coups, forçant le président du Parlement à suspendre la séance.

Le chaos était tel que les services de sécurité de l'Assemblée nationale kényane ont dû intervenir pour séparer les belligérants.

La bagarre a éclaté à la suite de plusieurs heures de débats houleux sur un projet de loi visant à amender la législation sur les partis politiques et modifiant notamment les modalités de formation et d'enregistrement des coalitions à l'occasion des élections. Selon l'AFP, un membre du Parlement, Bernard Koros, a été blessé au visage. «Je ne peux pas accepter d'être blessé comme cela au sein de la chambre nationale», a déclaré le député, partisan du vice-président kényan William Ruto qui est en conflit ouvert avec le président Uhuru Kenyatta.

Des alliances en vue de la présidentielle de 2022 à l'origine de l'incident ?

Toujours selon l'AFP, une partie de l'opposition menée par William Ruto accuse le président Uhuru Kenyatta et son ancien adversaire et aujourd'hui allié Raila Odinga de vouloir utiliser le projet de loi pour former une coalition en vue des élections générales du 9 août prochain. Anciens adversaires, Raila Odinga et Uhuru Kenyatta, se sont récemment réconciliés après s'être affrontés en 2020 lors d'une présidentielle émaillée par des affrontements meurtriers.

Les rumeurs courent quant à un potentiel pacte entre les deux hommes, selon lequel Raila Odinga succéderait en 2022 à la présidence à Uhuru Kenyatta à la fin de son deuxième et dernier mandat autorisé par la Constitution du pays. L'alliance entre les deux hommes a marginalisé la formation de William Ruto, qui fut allié d'Uhuru Kenyatta lors de ses deux présidentielles victorieuses et à qui celui-ci avait promis son soutien pour lui succéder en 2022.

Les électeurs devront élire le président mais également les membres de l'Assemblée nationale et du Sénat ainsi que les parlements régionaux. William Ruto et Raila Odinga sont tous deux candidats à la présidentielle.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix