Le PDG de Pfizer estime qu'une quatrième dose de vaccin pourrait être nécessaire plus tôt que prévu

Le PDG de Pfizer estime qu'une quatrième dose de vaccin pourrait être nécessaire plus tôt que prévu© John THYS Source: Reuters
Albert Bourla lors d'une conférence de presse à Puurs, en Belgique, le 23 avril 2021.
Suivez RT France surTelegram

En conséquence de la baisse de l'efficacité du vaccin de Pfizer/BioNTech face au variant Omicron, Albert Bourla a déclaré penser qu'une quatrième dose sera nécessaire «plus rapidement» que les 12 mois initialement prévus après la troisième injection.

Le 8 décembre, le PDG de Pfizer Albert Bourla a déclaré qu'une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19 pourrait être nécessaire plus tôt que prévu afin que le sérum développé avec BioNTech conserve son efficacité face au variant Omicron. 

Albert Bourla s'est exprimé en ces termes sur la chaîne de télévision étasunienne CNBC : «Lorsque nous verrons les données issues du monde réel, nous déterminerons si [le variant] Omicron est bien couvert par la troisième dose et pendant combien de temps. Et deuxièmement, je pense que nous aurons besoin d'une quatrième dose».

Le patron de Pfizer prévoyait initialement une quatrième dose 12 mois après la troisième. «Avec l'Omicron, nous devons attendre et voir parce que nous avons très peu d'informations. Nous pourrions en avoir besoin plus rapidement», a-t-il précisé.

Des déclarations qui surviennent après que Pfizer et BioNTech ont publié dans la matinée du 8 décembre les résultats d'une première étude en laboratoire indiquant que le schéma vaccinal à deux doses conférait une protection très diminuée face au nouveau variant, comme l'explique CNBC.

«Une troisième dose donnera une très bonne protection, je crois», a cependant tempéré Albert Bourla. Il a également affirmé que des traitements tels que la pilule antivirale orale de Pfizer – dénommée Paxlovid – aiderait à prévenir les hospitalisations et à garder l'épidémie de Covid sous contrôle pendant l'hiver. Le chef d'entreprise a ajouté que Pfizer et BioNTech pourraient développer un vaccin visant spécifiquement le variant Omicron d'ici mars 2022 si cela s'avérait nécessaire.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix