Un élu néerlandais attaqué en justice pour avoir comparé les mesures sanitaires à l'Holocauste

- Avec AFP

Un élu néerlandais attaqué en justice pour avoir comparé les mesures sanitaires à l'Holocauste© Eva Plevier Source: Reuters
L'homme politique néerlandais Thierry Baudet à La Haye, aux Pays-Bas, le 25 septembre 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Thierry Baudet, dirigeant du parti néerlandais Forum pour la Démocratie, a notamment affirmé sur Twitter : «Les non vaccinés sont les nouveaux Juifs, ceux qui détournent le regard des exclusions sont les nouveaux nazis»

Des tentatives d'analogie qui pour certains ne passent pas. Une organisation contre l'antisémitisme a expliqué le 7 décembre avoir lancé une procédure civile contre Thierry Baudet, élu du parti néerlandais Forum pour la Démocratie (FvD), pour ses propos comparant les restrictions sanitaires contre le coronavirus à l'Holocauste. La procédure en référé a été initiée par quatre juifs survivants de la Seconde guerre mondiale, le CJO (association regroupant les organisations juives aux Pays-Bas), et le Centre d'information et de documentation d'Israël (CIDI).

Les non vaccinés sont les nouveaux Juifs, ceux qui détournent le regard des exclusions sont les nouveaux nazis

Ils pointent plusieurs publications de Thierry Baudet sur Twitter, notamment celle dans laquelle il a affirmé : «Les non vaccinés sont les nouveaux Juifs, ceux qui détournent le regard des exclusions sont les nouveaux nazis». Baudet avait également publié côte-à-côte la photo d'un enfant qui n'avait pas été autorisé à aller à la fête de Saint-Nicolas et celle d'un garçon du ghetto de Lodz en Pologne portant une étoile de David avant sa déportation. Les plaignants critiquent en outre le partage par l'homme politique d'une photo du camp de concentration de Buchenwald, assortie du commentaire : «Comment est-il POSSIBLE de ne pas encore voir comment l'histoire se répète»

«Avec ces déclarations, Baudet met les horreurs de la Shoah au même niveau que les mesures contre le coronavirus. Ce faisant, il minimise l'importance de l'Holocauste», s'est ému le CIDI dans un communiqué. Selon lui, faire ces comparaisons est «complètement erroné sur le plan historique et est particulièrement blessant pour les victimes survivantes de l'Holocauste et leurs proches». Les plaignants demandent la suppression de ces publications et l'interdiction pour Baudet d'utiliser des images de l'Holocauste dans le cadre du débat sur les mesures contre le coronavirus. «Tout cela avec une pénalité de 25 000 euros par jour, s'il y fait défaut», a précisé le CIDI. La procédure en référé aura lieu le 15 décembre à Amsterdam. Thierry Baudet n'a pas réagi dans l'immédiat.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix