Des diplomates américains auraient été visés par un logiciel du concepteur de Pegasus

- Avec Reuters

Des diplomates américains auraient été visés par un logiciel du concepteur de Pegasus© Joël SAGET Source: AFP
Le fabricant du logiciel espion Pegasus a été mis en cause dans une nouvelle affaire de cyberattaque, le 3 décembre 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le concepteur israélien du logiciel d'espionnage controversé Pegasus a annoncé qu'il allait enquêter après la révélation d'informations selon lesquelles un de ses logiciels avait servi à espionner des diplomates américains en Afrique.

Les iPhone d'au moins neuf employés du département d'Etat américain auraient été piratés par un assaillant inconnu à l'aide d'un logiciel espion développé par la société israélienne NSO Group, a rapporté l’agence Reuters le 4 décembre. Il s'agit de la société qui a développé le logiciel espion Pegasus, qui aurait permis d'espionner les numéros de journalistes, hommes politiques, militants ou chefs d'entreprise de différents pays, selon les révélations d'un collectif de médias internationaux réalisées cet été.

Les piratages révélés ce 4 décembre, qui auraient eu lieu au cours des derniers mois, ont visé des fonctionnaires américains basés en Ouganda ou travaillant sur des questions relatives à ce pays d'Afrique de l'Est, selon deux de l'agence.

Ces intrusions représenteraient le plus vaste piratage connu de fonctionnaires américains par le biais de la technologie développée par NSO.

NSO, déjà mise en cause pour l'espionnage de chefs d'Etat et de centaines de représentants gouvernementaux de différents pays (français notamment), a déclaré le 2 novembre dans un communiqué n'avoir aucune indication que ses logiciels aient été utilisés, mais qu'elle avait suspendu les comptes potentiellement concernés et allait enquêter sur la base des informations de Reuters.

«Si notre enquête montre que ces actions se sont effectivement produites avec les outils de NSO, le client concerné verra son compte résilié définitivement et des actions en justice seront engagées», a déclaré un porte-parole de NSO, qui a ajouté que le groupe «[coopérerait] avec toute autorité gouvernementale compétente et [présenterait] toutes les informations» dont il disposerait.

NSO a longtemps affirmé ne vendre ses produits qu'à des clients gouvernementaux chargés de l'application de la loi et du renseignement, afin de les aider à surveiller les menaces pour la sécurité, et que la société n'était pas directement impliquée dans des opérations de surveillance.

Les responsables de l'ambassade d'Ouganda à Washington n'ont pas fait de commentaires. Un porte-parole d'Apple, dont les téléphones étaient utilisés par les employés du département d'Etat ciblés, et un porte-parole du département d'Etat se sont aussi refusés à tout commentaire auprès de Reuters. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix