Des experts demandent à la France de faire preuve de «plus d'humilité» lors de sa présidence de l'UE

- Avec AFP

Des experts demandent à la France de faire preuve de «plus d'humilité» lors de sa présidence de l'UE© Julien Warnand Source: Reuters
Cliché pris à Strasbourg le 24 novembre 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Des experts missionnés par le gouvernement jugent que la France devra faire preuve de «plus d'humilité» et limiter les effets «de style» lors de son exercice de la présidence de l'UE. Ils appellent à faire du «Schuman» plutôt que du «Victor Hugo».

La France doit faire montre de «moins d'effet de style», «plus d'humilité» et «plus de concertation en amont» pendant sa  présidence de l'UE au premier semestre 2022, préconise un un rapport d'experts remis le 30 novembre au gouvernement. «Le rôle proactif de la France et du président de la République est reconnu mais peut faire l’objet de critiques et provoquer des blocages», met-il en garde dans ce rapport de 300 pages, commandé par le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Clément Beaune et disponible en librairie en janvier.

«Le risque existe que la France, par sa position surplombante, puisse engendrer du "ressentiment"», relève le comité, qui a réuni douze universitaires et experts et était présidé par Thierry Chopin, professeur de Science politique à l’Université catholique de Lille. La présidence française de l'UE (PFUE) doit «permettre de faire avancer les ambitions européennes de la France de manière renouvelée : moins d’effet de style et plus d’humilité, plus de concertation en amont, plus de débats publics avec des résultats concrets», insiste-t-il.

«Plus de Robert Schuman, moins de Victor Hugo», préconisent les experts

En un mot, «le conseil serait de faire "plus de Robert Schuman, moins de Victor Hugo"», ajoutent les auteurs du rapport, en référence à l'un des pères fondateurs de l'Europe et à l'écrivain français. Ils appellent aussi à «lever les ambiguïtés du discours français sur l’Europe», notamment sur la souveraineté européenne, pour démontrer qu'il ne s'agit ni d'une «remise en cause de l'indépendance nationale de la France», ni de la «promotion des seuls intérêts français en Europe».

L'autonomie stratégique européenne, dont le président français Emmanuel Macron a fait un de ses chevaux de bataille, laisse sceptiques certains partenaires de l'UE, notamment à l'Est du continent, qui redoutent une remise en cause du lien avec l'OTAN et les Etats-Unis.

La présidence française doit aussi être l'occasion de «mieux ancrer l'Europe en France», dont l'opinion publique est l'une des plus eurosceptiques, soulignent les experts. «La France est à la fois à l’origine de ses plus grandes avancées […] et de ses "coups d’arrêts" les plus notables», pointent-ils en citant l'échec de la Communauté européenne de défense (CED) en 1954 ou le rejet de la Constitution européenne en 2005.

Au-delà de cet état des lieux, le comité propose une série de propositions, dont un plan de relance bis post-Covid, la révision des critères de Maastricht sur les déficits publics et un système de répartition «plus juste» des demandeurs d'asile.

Côté institutions, ils suggèrent l'introduction d'une «dose» de députés transnationaux au Parlement européen, une idée chère à Emmanuel Macron, mais aussi le retour au mode antérieur de désignation du président de la Commission européenne, auquel le président français s'était opposé en 2019.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix