Australie : confinement d'une ville après détection de Covid-19 dans les eaux usées

Australie : confinement d'une ville après détection de Covid-19 dans les eaux usées© Mark Baker/AP
Une femme attend de passer un test Covid-19 dans la banlieue de Sydney (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Les autorités sanitaires australiennes ont décidé de confiner la ville de Lajamanu, située dans le nord du pays, après la détection de Covid-19 dans les eaux des égouts. Aucun cas de contamination n'a pourtant été confirmé parmi les habitants.

Nouveau tour de vis en Australie, pays dans lequel des confinements stricts ont été décrétés à plusieurs reprises, parfois après la découverte d'un seul cas positif. Cette fois, c'est la petite ville de Lajamanu, située dans le Territoire du Nord, qui se trouve confinée sur décision des autorités sanitaires. Celles-ci ont annoncé avoir pris la mesure à la suite de la détection du coronavirus dans les eaux usées de la ville, précisant pourtant qu'aucun cas de contamination au virus parmi les habitants n'avait été enregistré pour l'instant. 

Dans un communiqué, le service de santé du Territoire du Nord a fait savoir que le confinement était susceptible de durer jusqu'au 11 décembre, et que toute personne ayant quitté Lajamanu depuis le 15 novembre était «tenue de s'isoler, de se faire tester et de rester isolée jusqu'à ce qu'elle reçoive un résultat négatif».

Les habitants de la ville doivent rester chez eux pendant la période du confinement, sauf dans quelques cas précis (achats de première nécessité, exercice d'un métier jugé essentiel, activité physique pendant une heure dans un rayon de cinq kilomètres). 

Le taux de vaccination de la population locale, relativement faible (60% de primo-injectés, 35% ayant reçu deux doses), préoccupe les autorités, qui ont annoncé l'envoi d'équipes dédiées sur place pour procéder à des tests et tenter d'accélérer les injections.

«Nous envoyons plus de ressources à Lajamanu pour vous aider. Ne vous inquiétez pas, nous ferons en sorte que vous ayez tout ce dont vous avez besoin», a indiqué Michael Gunner, le chef du gouvernement local, qui a précisé avoir demandé «au gouvernement fédéral de mettre en place une zone de biosécurité afin de contrôler les déplacements à l'intérieur et à l'extérieur de la communauté».

Plusieurs autres villes du territoire sont concernées par des mesures de restriction et par des tests des eaux usées. Au niveau national, l'Australie a annoncé, le 29 novembre, reporter la réouverture des frontières aux étudiants et aux travailleurs qualifiés, invoquant les incertitudes qui entourent la dangerosité et la transmissibilité du nouveau variant Omicron. 

La réouverture était prévue le 1er décembre, mais le Premier ministre Scott Morrison a qualifié ce report de «nécessaire et temporaire». Le 20 mars 2020, l'Australie avait instauré l'une des fermetures des frontières les plus strictes au monde.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix