Australie : la capitale Canberra confinée après la découverte d'un seul cas

Australie : la capitale Canberra confinée après la découverte d'un seul cas© Rohan Thomson Source: AFP
Des manifestants anti-confinement à Canberra le 12 août 2021, après l'annonce d'un confinement de sept jours.
Suivez RT France surTelegram

Après que la capitale australienne a enregistré son premier cas de contamination au Covid depuis plus d'un an, les autorités ont pris la décision de placer immédiatement la ville en confinement pour une semaine.

Les autorités australiennes ont décrété un confinement de sept jours dans la capitale du pays, Canberra, après la découverte d'un seul et unique cas de coronavirus.

«C'est le risque sanitaire le plus grave rencontré par le territoire depuis le début de l'année et même depuis le début de la pandémie», a estimé Andrew Barr, Premier ministre du Territoire de la capitale australienne, cité par l'AFP. Il a ajouté que la personne testée positive au Covid-19 avait été au contact avec la population au moment où elle était contagieuse.

L'Australie a adopté la stratégie du «zéro Covid» et les Australiens sont fatigués de ces confinements répétés. Contrairement à de nombreuses villes australiennes, la capitales Canberra n'avait, elle, jamais été confinée depuis le début de la pandémie en 2020. 

Ses 400 000 habitants sont désormais confinés à compter de ce 12 août, comme des millions d'autres Australiens du sud-est déjà contraints de demeurer chez eux. Deux des plus grandes villes d'Australie, Sydney et Melbourne sont en effet déjà soumises à des confinements stricts pour tenter de contenir une flambée épidémique de Covid-19.

L'armée en renfort pour faire respecter le confinement

Confronté à la progression du variant Delta, le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud qui abrite Sydney a annoncé le 1er août que des renforts militaires pourraient être appelés afin de vérifier le respect des règles de confinement dans la ville. A l'heure actuelle, 580 militaires non armés aident déjà la police à veiller au respect de la quarantaine dans les foyers concernés de la plus grande ville d'Australie, rapporte Reuters.

A Sydney, confinée depuis sept semaines, le nombre quotidien de contaminations reste élevé, avec 345 nouvelles infections en 24 heures selon le dernier bilan, communiqué ce 12 août.

Dans l'Etat voisin de Victoria – dont la capitale régionale, Melbourne, s'apprête à entamer une deuxième semaine de confinement – les autorités ont fait état de 21 nouveaux cas de contaminations locales en 24 heures. Six d'entre eux n'avaient pas respecté l'isolement imposé après un test de dépistage positif, un nombre que les autorités souhaitent absolument ramener à zéro avant d'envisager la levée des restrictions.

Avec environ 38 000 cas de contamination par le coronavirus et 946 morts depuis le début de la pandémie, l'Australie a été très largement épargnée jusqu'ici et plusieurs Etats restent quasiment préservés de l'épidémie malgré la flambée épidémique à Sydney et Melbourne. 

La couverture vaccinale en Australie reste l'une des plus faibles des pays riches, environ 24% de la population de plus de 16 ans étant intégralement vaccinée.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»