Crise migratoire : la Russie salue les contacts directs entre la Biélorussie et l'Union européenne

- Avec AFP

Crise migratoire : la Russie salue les contacts directs entre la Biélorussie et l'Union européenne© Sergueï GUNEEV Source: Sputnik
Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov à Minsk, en Biélorussie, le 19 juin 2018.
Suivez RT France surTelegram

Moscou s'est félicité de l'établissement de contacts directs entre responsables biélorusses et européens ayant pour but de régler la situation à la frontière polono-biélorusse. Une crise migratoire qui pourrait durer «des années», selon Varsovie.

Les autorités russes ont salué ce 17 novembre la mise en place de contacts directs entre responsables de l'Union européenne (UE) et de la Biélorussie pour tenter de régler la crise migratoire à la frontière entre ce pays et la Pologne.

Il est très important qu'un contact direct ait été établi

«Il y a un échange de points de vue sur la manière de résoudre [la situation et] il est très important qu'un contact direct ait été établi entre des représentants de l'UE et le pouvoir biélorusse», a commenté le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, après les discussions des derniers jours – notamment celle ayant eu lieu le 15 novembre entre la chancelière allemande Angela Merkel et le président biélorusse Alexandre Loukachenko.

Une crise qui pourrait durer «des années», selon Varsovie

Le même jour, le ministre polonais de la Défense Mariusz Blaszczak a averti que la crise à la frontière biélorusse «pourrait durer des mois, voire des années», affirmant que les migrants avaient à nouveau «attaqué la frontière polonaise» pendant la nuit. «Les méthodes d'attaques à la frontière polonaise sont toujours les mêmes. De plus petits groupes de migrants ont également tenté de traverser la frontière à d'autres endroits», a déclaré le ministre à radio polonaise. 

La veille, le 16 novembre, les forces de sécurité polonaises avaient fait usage de gaz lacrymogène et déployé des canons à eau pour repousser des migrants qui leur jetaient des pierres en tentant de traverser la frontière, limite orientale de l'UE. La police polonaise a annoncé que neuf fonctionnaires avaient été blessés lors de ces affrontements, de même qu'un garde-frontière et un soldat. Elle n'a pas en revanche communiqué de bilan du côté des migrants.

Auteur: RT France

Originaires principalement du Moyen-Orient, quelques milliers de migrants campent toujours du côté biélorusse. L'Occident accuse Minsk d'avoir orchestré cette crise migratoire depuis l'été, ce que les autorités biélorusses démentent. Elles dénoncent de leur côté la force employée par la Pologne à l'encontre de ces réfugiés.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix