Taïwan : Pékin et Washington échangent des mises en garde avant le sommet Xi-Biden

- Avec AFP

Taïwan : Pékin et Washington échangent des mises en garde avant le sommet Xi-Biden© Tiziana Fabi / Pool Source: Reuters
Le secrétaire d'État Antony Blinken rencontre le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi en marge du sommet du G20 à Rome, en Italie, le 31 octobre 2021.
Suivez RT France surTelegram

La diplomatie chinoise a mis en garde les Etats-Unis contre toute action pouvant être interprétée comme un soutien à «l'indépendance de Taïwan». De son côté, le département d'Etat américain a «exhorté Pékin à engager un dialogue significatif».

Les Etats-Unis et la Chine ont échangé le 13 novembre de sévères mises en garde concernant Taïwan, avant un sommet virtuel prévu le 15 novembre entre les présidents américain Joe Biden et chinois Xi Jinping.

Dans un entretien avec son homologue chinois Wang Yi, le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a «exprimé sa préoccupation concernant la pression militaire, diplomatique et économique continue de la République populaire de Chine contre Taïwan», selon un communiqué du département d'Etat. Biden et Xi doivent s'entretenir pour la troisième fois le 15 novembre par visioconférence. La conversation entre leurs chefs de la diplomatie était destinée à préparer ce sommet.

Wang Yi a mis en garde les Etats-Unis contre toute action pouvant être interprétée comme un soutien à «l'indépendance de Taïwan», selon un résumé de l'échange publié par le gouvernement chinois. «Toute connivence ou soutien envers les forces pour "l'indépendance de Taïwan" nuit à la paix dans le détroit de Taïwan et ne peut que faire boomerang», a averti le ministre chinois des Affaires étrangères. Antony Blinken a pour sa part «exhorté Pékin à engager un dialogue significatif» pour résoudre ses différends avec Taipei «pacifiquement et de manière conforme aux souhaits et aux intérêts du peuple de Taïwan», selon le département d'Etat.

Gérer de façon responsable la compétition entre les Etats-Unis et la République populaire de Chine

Le sommet Biden-Xi a lieu alors que les contentieux s'accumulent entre Washington et Pékin, qui s'affichent chacun fermes sur leurs positions à propos des échanges commerciaux ou des droits humains. Les tensions sont montées d'un cran ces dernières semaines au sujet de Taïwan, que Pékin considère comme une province rebelle qui doit revenir dans son giron.

Pékin a intensifié ses activités militaires près de l'île, qu'il considère comme une de ses provinces. Début octobre, un nombre record d'avions chinois a pénétré dans la zone d'identification de la défense aérienne de l'île. En réaction, Antony Blinken avait déjà affirmé le 10 novembre que les Etats-Unis veilleraient à ce que Taïwan puisse se défendre afin d'éviter que quiconque «tente de perturber le statu quo par la force». 

Le sommet du 15 novembre «constitue une opportunité pour les deux dirigeants de discuter de la manière de gérer de façon responsable la compétition entre les Etats-Unis et la République populaire de Chine, tout en travaillant ensemble dans les domaines où les intérêts s'alignent», a estimé le département d'Etat.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix