Crise migratoire : une carte montre comment l'Europe devient une forteresse anti-réfugiés

Crise migratoire : une carte montre comment l'Europe devient une forteresse anti-réfugiés© Regis Duvignau Source: Reuters
La cloture anti-réfugiés en Hongrie, à la frontière serbe.
Suivez RT France surTelegram

Tandis que les pays des Balkans ont menacé de fermer leurs frontières si la crise des réfugiés n'était pas endiguée, il s'avère qu'ils sont loin d'être les seuls. Une carte permet d'observer la situation.

Les dirigeants de l'UE et des nations des Balkans se sont réunis pour un sommet d'urgence au début de cette semaine dans le but de remédier à la situation, mais les négociations ont été rompues en raison d'accusations et de récriminations encore plus amères qu'à l'habitude. 

Crise migratoire : une carte montre comment l'Europe devient une forteresse anti-réfugiés
refugies

Ce qui a commencé avec les barbelés de la clôture hongroise le long de sa frontière avec la Serbie est devenu le plus grand effort de fermeture générale des frontières vers et dans l'Europe depuis la chute du mur de Berlin en 1989.

En savoir plus : La Hongrie va demander à l'ONU des «quotas mondiaux» pour les réfugiés

De peur de devenir des «zones tampons» après que l'Allemagne et l'Autriche aient réintroduit les contrôles à leurs frontières, les nations des Balkans ont menacé de fermer leurs portes aux arrivants.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker a appelé dimanche à un mini-sommet dans un effort pour convenir d'un ensemble de «conclusions opérationnelles communes».

Crise migratoire : une carte montre comment l'Europe devient une forteresse anti-réfugiés© capture d'écran The Independent
Les barrières à la circulation en Europe.

Mais la semaine dernière, la Slovénie a annoncé qu'elle examinerait «toutes les options, y compris la fermeture de sa frontière avec la Croatie», si les dirigeants européens échouent à convenir d'une approche commune.

«Nous ne pouvons pas accueillir autant de réfugiés en une si courte période. C'est tout simplement impossible», a déclaré le Premier ministre slovène Miro Cerar aux journalistes à l'extérieur d'un camp de réfugiés à Dobova, à l'Est du pays.

Les nouveaux chiffres de l'ONU indiquent que plus de 700 000 réfugiés ont traversé la Méditerranée pour rejoindre l'Europe en 2015, éclipsant le nombre d'arrivées au cours de l'ensemble de l'année dernière dans ce qui est devenu la pire crise migratoire depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix