Crise migratoire : l’Autriche rétablit les contrôles aux frontières et envoie son armée en renfort

Un membre de l'armée autrichienne Source: Reuters
Un membre de l'armée autrichienne

La ministre autrichienne de l'Intérieur a annoncé lundi à Bruxelles que le pays va rétablir les contrôles frontaliers dans les heures qui viennent, au lendemain d’une décision similaire de la part de l’Allemagne, visant à réguler la crise migratoire.

«Nous allons procéder comme l'Allemagne, à savoir que les contrôles provisoires aux frontières sont autorisés dans le cadre de Schengen et que nous allons donc les introduire», a fait savoir la ministre Johanna Mikl-Leitner peu après la nouvelle concernant le déploiement de l’armée autrichienne aux frontières.

Au moins 2 200 soldats vont aider la police à surmonter la crise qui fait rage à la frontière, selon un communiqué du gouvernement autrichien.

Les soldats seront déployés lorsque leur aide sera jugée nécessaire, a fait savoir Werner Faymann, Chancelier autrichien, repris par le journal Krone.

Si l’Allemagne met en place des contrôles frontaliers, l’Autriche doit renforcer les siens», a indiqué le vice-chancelier Reinhold Mitterlehner au cours d’une conférence conjointe avec Werner Faymann. «Nous nous y employons».

Un nombre croissant des réfugiés aux portes de l'Autriche

Des milliers de demandeurs d’asile ne cessent d’atteindre l’Autriche depuis la Hongrie. D’après Reuters qui s’est entretenu avec la police, 8 400 personnes sont arrivées pour la seule journée de dimanche.

«L’afflux des réfugiés reste très élevé», comme l’a annoncé un porte-parole. «Je ne crois pas faire d’erreur en disant que l’on pourrait bientôt dépasser le seuil des 10 000 si cela continue».

Le contrôle aux frontières européennes
Le contrôle aux frontières européennes

Le porte-parole de la police Gerald Pangl a indiqué dans une interview à AP que quelque 14 000 personnes sont arrivées dans la ville de Nickelsdorf dimanche, tandis que 2 500 autres sont apparues aux premières heures ce lundi.

Plus tôt dans le mois, l’opérateur routier autrichien a annoncé que l’autoroute A4 reliant la Hongrie à l’Autriche, près de la ville de Nickelsdorf, où des milliers de migrants ont été coincés sur sa voie vers l’Allemagne, a été fermée. Cependant, l’autoroute a été rouverte un peu plus tard, a indiqué un porte-parole de l’entreprise autoroutière ajoutant que «si des gens venaient à se trouver sur la chaussée, la police bloquera de nouveau l’autoroute».

La Hongrie transporte directement des migrants vers l’Autriche

Les autorités hongroises qui ont pendant longtemps essayé d’empêcher le transit de réfugiés à travers leur pays, ont commencé à organiser le transfert de certains migrants directement depuis la frontière serbe jusqu’à celle de l’Autriche, a annoncé lundi le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR).

«Des trains emmènent des migrants depuis la gare de Röszke directement jusqu'à la frontière autrichienne», a noté Ernö Simon, porte-parole du HCR en Hongrie. «Hier, nous avons vu trois de ces trains transporter au moins 2 000 personnes, et durant la nuit des collègues ont vu des policiers réveiller les gens au point de rassemblement de migrants à la frontière», a-t-il poursuivi.

Les moyens d'atteindre l'Europe
Les moyens d'atteindre l'Europe

Selon des journalistes de l’AFP, le point de rassemblement de migrants de Röszke, à la frontière serbo-hongroise, qui grouille normalement de gens, était presque vide en fin de matinée. Un policier stationné à la gare a confirmé que les trains allaient bien à Hegyeshalom, village hongrois situé à la frontière avec l’Autriche.

Cependant, le gouvernement du pays n’a pas souhaité commenter cette nouvelle.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales