Violences policières aux Etats-Unis : un nombre de morts volontairement minimisé ? (VIDEO)

Suivez RT France surTelegram

La question des violences policières est toujours au centre du débat politique outre-Atlantique. La revue scientifique The Lancet a publié sur le sujet une étude selon laquelle le nombre de victimes de ces violences serait volontairement minimisé.

«La violence mortelle de la police et les grandes disparités raciales dans cette violence sont restées largement inchangées ou ont augmenté depuis 1990», peut-on lire dans la présentation d'une étude publiée le 2 octobre par la revue scientifique The Lancet, à propos du nombre de victimes de violences policières aux Etats-Unis. Selon l'étude en question, plus de 30 000 personnes auraient trouvé la mort, entre 1980 et 2019, soit plus du double des statistiques officielles en la matière.

Comme l'explique notre journaliste Thomas Bonnet, la thématique est lourde d'enjeux politiques puisque les auteurs du rapport se disent eux-mêmes favorables aux coupes budgétaires engagées dans les services de police, ce qui constitue un sujet éminemment clivant entre démocrates et républicains. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»