Ordre international, crise de l'énergie, OTAN... Le discours de Vladimir Poutine au Club Valdaï

Auteur: RT France
Suivez RT France surTelegram

Près de 300 participants russes et étrangers issus du monde académique, de la politique et des médias se retrouvent pour la 18e édition du Club Valdaï, afin d'aborder les grands problèmes du monde et le rôle de la Russie sur la scène internationale.

Mise à jour automatique
  • «Biden a bien fait de retirer ses troupes d'Afghanistan», commente Vladimir Poutine. Plus tôt dans son discours, il avait fait remarquer l'échec des guerres américaines lors des 20 dernières années.

    «Pendant deux décennies, le pays le plus puissant au monde a mené des campagnes militaires dans deux Etats qui n’étaient absolument pas comparables à ce pays, à aucun niveau. Mais, en fin de compte, les Etats-Unis ont été obligés de mettre un terme à toutes ces opérations, sans avoir atteint aucun des objectifs qu’ils s'étaient fixés il y a 20 ans, au début des opérations. Ils ont quitté ces pays en subissant, et en causant, des dégâts considérables. En réalité, la situation n’a fait que s’aggraver», avait-il analysé.

  • La Russie pourrait décider de retirer les Taliban de sa liste des organisations terroristes si les décisions de ceux-ci le justifient, explique Vladimir Poutine. Il ajoute néanmoins que l'ONU est davantage compétente sur cette question.

  • Poutine affirme : «le déficit de gaz en Europe pourrait être d'environ 70 milliards de mètres cubes - qu'est-ce que la Russie a à voir là-dedans, c'est le résultat artificiel de la politique de la Commission européenne».

    «La Russie ne fait qu'augmenter l'approvisionnement de l'Europe, alors que les États-Unis sous-approvisionnent», poursuit-il.

  • «La Russie a été trompée lorsqu'on a dit que l'infrastructure militaire de l'OTAN ne s'étendrait pas vers l'est», explique Poutine, estimant que le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin a ouvert la porte de l'Alliance à Kiev.

    «La présence militaire de l'OTAN en Ukraine constitue une menace pour la Russie», ajoute-t-il.

  • Abordant le blocage sur YouTube de chaînes de RT en allemand après une question de la rédactrice en chef Monde de RT, Margarita Simonyan, Vladimir Poutine affirme : «Je pense que c'était une erreur.»

  • Poutine déclare que sa rencontre avec Biden à Genève a été productive. Il note qu'il semblait à la partie russe que, en général, les États-Unis étaient disposés à relancer les relations.

  • Evoquant les projets de réforme de l'ONU, le dirigeant russe estime que si le veto est détruit, l'ONU mourra le même jour, et «se transformera en Ligue des Nations, en une simple plateforme de discussion, le Forum de Valdaï numéro 2».

  • Le président russe Vladimir Poutine s'exprime dans le cadre de la 18e réunion annuelle du Club de discussion Valdaï, à Sotchi. 

    Auteur: RT France

    Abordant différents problèmes internationaux lors de sa prise de parole, Vladimir Poutine a notamment estimé que l'état du marché de l'énergie reflétait ce qui ne fonctionne pas dans le capitalisme. «Dès que les difficultés commencent, tout le monde demande une intervention du gouvernement», a-t-il remarqué.

    Au sujet de l'ordre international, le dirigeant russe a analysé : «La domination séculaire de l'Occident dans les affaires mondiales cède la place à un système beaucoup plus diversifié.» Il a noté que les guerres menées par les États-Unis au cours des 20 dernières années avaient «causé des dégâts considérables dans les zones de ces opérations», et que la situation s'y était «dramatiquement détériorée».

  • Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s’est exprimé lors de cette seconde journée du Club international de discussion Valdaï, évoquant notamment les relations entre l’OTAN et la Russie. Plus de détails avec notre correspondante sur place, Maïlis Destrée.

  • Auteur: RT France

Découvrir plus

Sous le titre «Bouleversement mondial au XXIe siècle : l'individu, les valeurs et l'Etat», la 18e édition du Club international de discussion Valdaï a ouvert ses portes le 18 octobre. Pendant quatre jours, près de 300 participants russes et étrangers y discuteront, en présentiel comme en visioconférence, de gouvernance et d'économie à l'échelle mondiale. Vladimir Poutine y prendra part, de même que le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, qui doit tenir une conférence de presse ce 19 octobre.

Les participants au forum pourront assister à une quinzaine de sessions sur des thèmes aussi variés que la lutte contre le réchauffement climatique, la rivalité mondiale en matière de technologie, l'expérience russe pour surmonter les crises, ou encore l'impact psychologique du Covid-19 sur la communauté internationale.

Auteur: RT France

Créé en 2004, le Club de discussion Valdaï réunit chaque année des chercheurs et personnalités politiques russes, ainsi que des experts internationaux issus du monde académique, de la politique et des médias. Son objectif est notamment d'échanger sur le développement de la Russie et son rôle dans le monde. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix