Attaque à l'arc en Norvège : le suspect est un Danois converti à l'islam soupçonné de radicalisation

Attaque à l'arc en Norvège : le suspect est un Danois converti à l'islam soupçonné de radicalisation© NTB Source: Reuters
Le chef de la police Oeyvind Aas parle à la télévision norvégienne le 13 octobre 2021 pour évoquer l'attentat à Kongsberg
Suivez RT France surTelegram

Cinq personnes sont mortes et deux autres ont été blessées dans une attaque à l'arc en Norvège, le 13 octobre. La police dit avoir été en contact avec le suspect – un Danois converti à l'islam, selon elle – pour des craintes de radicalisation.

La police norvégienne a présenté ce 14 octobre l'auteur présumé d'une attaque à l'arc qui a fait cinq morts la veille à Kongsberg (sud-est) comme un Danois de 37 ans converti à l'islam avec lequel elle avait été en contact dans le passé pour des «craintes de radicalisation». Selon les forces de l'ordre, l'attaque «a les apparences d'un acte terroriste».

«Il y a eu des craintes liées à une radicalisation précédemment», a dit un responsable de la police norvégienne, Ole Bredrup Saeverud, lors d'un point de presse.  «Nous n'avions pas eu de signalement sur lui en 2021, mais avant», a expliqué l'officier de police. 

La police enquête pour savoir si l'homme agissait seul

Cinq personnes sont mortes et deux autres ont été blessées dans cette attaque qui a choqué le royaume scandinave, déjà meurtri par deux attentats d'extrême droite au cours de la dernière décennie.

La police avait déjà fait savoir que le suspect, interpellé peu de temps après les faits vers 18h45 le 13 octobre, résidait à Kongsberg, petite ville d'environ 25 000 habitants à environ 80 kilomètres à l'ouest d'Oslo. 

De nationalité danoise, il a utilisé un arc et des flèches pour abattre ses victimes, mais la police a aussi évoqué d'autres armes.

«Nous enquêtons pour confirmer que l'homme agissait seul, nous n'avons pas d'information indiquant le contraire, mais nous poursuivons les investigations pour être complètement sûrs», a ajouté Ole Bredrup Saeverud.

Tout en restant prudente sur les possibles mobiles de ce nouvel épisode sanglant, la police n'avait pas exclu un acte terroriste au soir de l'attaque.

 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»