Australie : le vaccin rendu obligatoire pour des dizaines de professions dans le nord du pays

- Avec AFP

Australie : le vaccin rendu obligatoire pour des dizaines de professions dans le nord du pays
Le Premier ministre australien avec le Premier ministre du Territoire du Nord à Sydney le 16 octobre 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Malgré un taux de vaccination de près de 80% dans cette région d'Australie, le Premier ministre du Territoire du Nord a décidé d'imposer l'obligation vaccinale pour un grand nombre de professions en contact avec le public.

Caissiers, coiffeurs, réceptionnistes... du Territoire du Nord en Australie font partie des dizaines de catégories professionnelles qui devront être vaccinées pour continuer à exercer, ont annoncé le 13 octobre les autorités. Il s'agit d'une mesure d'une ampleur exceptionnelle.

Inquiet du faible taux de vaccination contre le Covid-19 chez certaines catégories de la population, le Premier ministre de ce Territoire, Michael Gunner, a annoncé que «toute personne travaillant en contact avec du public devra être vaccinée». 

Le vaste Territoire du Nord s'étend de la ville de Darwin à l'Outback d'Alice Springs et d'Uluru, une région trois fois plus grande que l'Espagne. Il abrite un grand nombre de communautés aborigènes et des population isolées particulièrement vulnérables.

Bien que plus de 80% de la population adulte de la région ait reçu au moins une dose, Michael Gunner a affirmé que, dans certaines régions, les gens hésitent ou refusent de se faire vacciner. 

«Je m'assure que nous faisons le maximum pour que tout le monde soit vacciné», a-t-il déclaré. 

D'ici le 24 décembre, toute personne travaillant au contact du public doit être entièrement vaccinée sous peine d'une amende de 5 000 dollars australiens (3 175 euros) et d'un licenciement immédiat. 

Dans d'autres parties de l'Australie, les vaccins contre le Covid-19 ont été rendus obligatoires pour les soignants et les enseignants. La mesure décrétée par le Territoire du Nord va plus loin que celles adoptées par de nombreuses nations, où les personnes non vaccinées se voient généralement interdites d'accès aux lieux lieux clos ou bondés. 

Depuis le début de la pandémie, ce Territoire a enregistré seulement 214 cas de  coronavirus et aucun mort, mais les autorités ont reconnu que cela ne devrait pas durer. «Un jour, peut-être prochainement, (le virus) sera là et il restera là. Nous devrons vivre avec», a déclaré Michael Gunner.  

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix