«Criminelle de guerre !» : Hillary Clinton conspuée lors d'une visite en Irlande du Nord

«Criminelle de guerre !» : Hillary Clinton conspuée lors d'une visite en Irlande du Nord© Peter Morrison Source: AP
L'ancienne secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton pose pour une photo après avoir été intronisée en tant que première femme chancelière de l'Université Queens, à Belfast, en Irlande du Nord, le vendredi 24 septembre 2021.
Suivez RT France surTelegram

En Irlande du Nord, des manifestants anti-guerre sont venus accueillir Hillary Clinton à l'université Queen's, dont l'ancienne secrétaire d'Etat américaine a été faite présidente d'honneur.

L'ancienne candidate à la présidentielle américaine Hillary Clinton a été nommée présidente d'honneur de l'Université Queen's de Belfast en Irlande du Nord (Royaume-Uni) le 24 septembre lors d'une cérémonie. Mais son entrée censée être triomphale et solennelle a été quelque peu perturbée par des manifestants hostiles. «Criminelle de guerre ! Dégage !» «Honte à toi ! Honte à Queen's» ont hurlé les contestataires à l'adresse de l'ancienne secrétaire d'Etat de Barack Obama, qui a fait son entrée en costume académique suivie d'un enfant tenant la traîne de sa toge.

Hillary Clinton a été nommée première femme présidente d'honneur de l'université irlandaise pour un mandat de cinq ans en 2020, mais sa prise de fonction a été retardée en raison de l'épidémie de Covid-19. «Nous sommes ravis que la secrétaire Clinton ait pu se rendre à Belfast pour être officiellement installée en tant que 11e présidente d'honneur de l'université», a déclaré Ian Greer, le président de l'université. Il a qualifié la démocrate de «fonctionnaire de renommée internationale qui a fait preuve d'un engagement de longue date envers l'Irlande du Nord».

Hillary Clinton avait reçu en 2018 un doctorat honorifique de l'université irlandaise, en reconnaissance de son «service public exceptionnel aux Etats-Unis et dans le monde, et pour sa contribution à la paix et à la réconciliation» en Irlande du Nord. Elle était première dame pendant la présidence de son mari Bill Clinton, lors de la signature de l'Accord de paix du Vendredi Saint le 10 avril 1998 par les principales forces politiques d'Irlande du Nord, qui avaient accepté une solution politique pour mettre fin aux 30 années (1969-1998) de troubles sanglants dans la région entre loyalistes à la Couronne britannique et républicains irlandais.

Irak, Libye, Syrie, Afghanistan : le passé belliciste d'Hillary Clinton 

Contestant les honneurs qui lui sont attribués par l'université, les manifestants qui l'attendaient à l'extérieur estiment pour leur part qu'Hillary Clinton est une «criminelle de guerre», favorable à la guerre en Irak et responsable de la destruction de la Libye en 2011 lorsqu'elle dirigeait le département d'Etat pendant la première administration Obama.

Après l'intervention visant à obtenir «changement de régime» menée par les Etats-Unis, la nation nord-africaine dirigée par Mouammar Kadhafi s'est effondrée, plongeant dans un conflit d'une décennie entre chefs tribaux régionaux. «Nous sommes venus, nous avons vu, il est mort», s'était exclamée Hillary Clinton dans un éclat de rire après l'assassinat de l'ancien président libyen. Hillary Clinton a également exprimé son soutien aux groupes armés islamistes en Syrie sous prétexte de lutte contre Bachar el-Assad et était favorable à l'envoi d'un maximum de troupes en Afghanistan lorsqu'elle était secrétaire d'Etat.

S'exprimant lors de son discours d'investiture, Hillary Clinton a déclaré que l'Irlande du Nord était «devenue un symbole du pouvoir de la démocratie à transcender les divisions et à apporter la paix». Elle a ajouté qu'elle espérait «inspirer et encourager les étudiants de Queen's à apporter leur contribution à la société au mieux de leurs capacités».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»