Les Etats-Unis réaffirment pouvoir évacuer d'Afghanistan tous les Américains d'ici le 31 août

Les Etats-Unis réaffirment pouvoir évacuer d'Afghanistan tous les Américains d'ici le 31 août© US MARINES Source: Reuters
Des personnes montent à bord d'un C-17 Globemaster III lors d'une opération d'évacuation à l'aéroport international Hamid Karzai, en Afghanistan, le 18 août 2021.
Suivez RT France surTelegram

Washington a de nouveau dit être en capacité d'achever les évacuations de ses ressortissants d'Afghanistan avant le 31 août, conformément à l'accord avec les Taliban et en dépit des appels d'alliés à prolonger les opérations à l'aéroport de Kaboul.

«Comme le président l'a déjà dit, nous pensons avoir le temps d'ici au 31 [août] d'évacuer tous les Américains qui le souhaitent», a indiqué lors d'un point presse ce 23 août le conseiller du président Joe Biden à la sécurité nationale, Jake Sullivan.

Mais le porte-parole du Pentagone John Kirby s'est de son côté montré moins catégorique.«L'objectif est de faire partir autant de monde que possible, aussi rapidement que possible. L'objectif est de tenter de faire tout notre possible d'ici la fin du mois», a-t-il déclaré n'excluant donc pas un report report de la date butoir.

La veille, le président américain Joe Biden avait lui aussi évoqué la possibilité de prolonger au-delà du 31 août la présence américaine à l'aéroport de Kaboul, où sont retranchés les derniers soldats et diplomates occidentaux qui coordonnent ces évacuations jugées «difficiles et douloureuses» par le chef d'Etat démocrate.

Plus tôt dans la journée du 23 août, la France avait également jugé «nécessaire» un «délai supplémentaire», au-delà du 31 août, pour mener à bien les évacuations de personnes à risque. «Nous sommes préoccupés de la date butoir fixée par les Etats-Unis le 31 août. Un délai supplémentaire est nécessaire pour mener à bien les opérations en cours», avait confié le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

De leur côté, les Taliban ne l'entendent pas cette oreille. Ce même 23 août, ils ont mis en garde les Etats-Unis contre un éventuel maintien de forces américaines en Afghanistan au-delà du 31 août. Cela constituerait selon eux une «violation claire» des engagements de Washington, à laquelle il se disent prêts à répondre. «Il y aura des conséquences» en cas de non-respect de la date limite, a ainsi fait savoir l'un des portes-parole du nouveau pouvoir afghan, Suhail Shaheen, auprès des chaînes britanniques BBC et Sky News. «Cela créera de la méfiance entre nous. S'ils ont l'intention de continuer l'occupation, cela provoquera une réaction», a-t-il ajouté.

Environ 16 000 personnes ont été évacuées d'Afghanistan via l'aéroport de Kaboul au cours des dernières 24 heures, a annoncé le Pentagone ce 23 août.

Cela porte à 42 000 le nombre de personnes transférées d'Afghanistan depuis juillet, dont 37 000 depuis l'intensification des évacuations aériennes le 14 août, veille de la prise de Kaboul par les Taliban.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»