Evacuations d'Afghanistan : Paris juge «nécessaire» un «délai supplémentaire» au-delà du 31 août

- Avec AFP

Evacuations d'Afghanistan : Paris juge «nécessaire» un «délai supplémentaire» au-delà du 31 août© Andrew Harnik/Pool Source: Reuters
Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian à Paris, le 25 juin 2021 (illustration).
Suivez RT France surTelegram

La France juge «nécessaire» un «délai supplémentaire» au-delà du 31 août pour mener à bien les évacuations de personnes à risque d'Afghanistan, après la prise de pouvoir des Taliban, qui ont averti de conséquences en cas de non-respect du calendrier.

«Nous sommes préoccupés de la date-butoir fixée par les Etats-Unis le 31 août. Un délai supplémentaire est nécessaire pour mener à bien les opérations en cours», a déclaré ce 22 août, le ministre des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian à des journalistes l'accompagnant sur la base aérienne 104 d'Al-Dhafra, à 30 kilomètres d'Abou Dhabi, où l'armée de l'Air française a mis en place un pont aérien vers Kaboul.

Selon Jean-Yves Le Drian, le principal souci est l'accès à l'aéroport de Kaboul. «Cela se fait au compte gouttes. Il faut encore accroître notre coordination localement, avec les Etats-Unis et nos partenaires présents sur place», a-t-il ajouté. La France a «mis à l'abri, entre le 17 et le 22 août, près de 1 200 personnes [dont] près d'une centaine de ressortissants français, près d'un millier d'Afghanes et d'Afghans menacés et des dizaines de ressortissants étrangers, de l'Union européenne et qui travaillent pour l'UE», a précisé l'entourage du ministre.

«Nous n'avons pas attendu le 15 août pour [nous] organiser. Nous avons facilité le départ du pays de nos ressortissants et de nombreux Afghans travaillant pour nous depuis plusieurs mois. Nous avons lancé la planification du pont aérien avant la chute de Kaboul», a de son côté argué la ministre de la Défense Florence Parly, également du déplacement. 

Selon un communiqué commun de leurs ministères, Parly et Le Drian rencontreront «les diplomates, les militaires, les policiers et l’ensemble des personnels qui concourent, dans des conditions extrêmement difficiles, au déroulement des opérations d'évacuation depuis Kaboul». Ils seront également reçus par le prince héritier d'Abou Dhabi Mohammed ben Zayed al-Nahyane, dirigeant de facto des Emirats arabes unis.

«Il y aura des conséquences», menacent les Taliban

Le 31 août est encore à ce jour la date fixée par l'administration américaine pour le retrait définitif de ses forces d'Afghanistan. Ce calendrier est toutefois jugé de plus en plus intenable par les partenaires des Etats-Unis et le président Joe Biden n'a pas exclu le 22 août de prolonger la présence des soldats américains qui supervisent les opérations d'évacuation à l'aéroport.

Mais le pouvoir Taliban a prévenu qu'il n'accepterait pas de prolongation des évacuations après le 31 août : «Si les Etats-Unis ou le Royaume-Uni demandent plus de temps pour poursuivre les évacuations, la réponse est non. Ou il y aura des conséquences», a réagi le porte-parole Suhail Shaheen auprès de la BBC et de Sky News.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix