Libye : cinq morts dans des tirs d’obus sur une manifestation contre le plan de gouvernement des NU

La manifestation prise pour cible à Benghazi© Esam Al-Fetori Source: Reuters
La manifestation prise pour cible à Benghazi

Dans le pays, déchiré entre deux gouvernements rivaux qui revendiquent le pouvoir, des tirs ont pris pour cible une manifestation contre un projet de gouvernement d’union proposé par l’ONU, à Benghazi, faisant au moins cinq morts et 30 blessés.

«Le bilan pourrait être nettement plus élevé car les secouristes recueillent encore des corps», a ajouté une source médicale. On ignore toujours qui a perpétré l’attaque. Les manifestants se réunissaient contre un projet de gouvernement d’union nationale proposé le 8 octobre par un émissaire de l’ONU, Bernardino Leon, afin de mettre un terme à la guerre civile qui traverse le pays. Leon avait proposé six candidats à des postes-clés du gouvernement, proposition qui avait été rejetée par chacune des deux parties, ainsi que par les manifestants de ce vendredi. Il s’était toutefois annoncé déterminé à poursuivre les négociations.

Depuis l’intervention, en 2011, d’une coalition menée par l’OTAN, et la chute de Mouammar Kadhafi, le pays est divisé entre deux autorités revendiquant le pouvoir. L’une est basée à Tripoli, à l’Ouest, et l’autre, reconnue par une grande partie de la communauté internationale, à Tobrouk, dans l’Est.

Auteur: RT France

En plus de la guerre civile, la Libye fait face à la montée en puissance de nombreux groupes islamistes armés, dont entre autres Daesh, qui profite du chaos afin de s’implanter.

Il y a quelques mois, le journal allemand Der Spiegel estimait à 1 500 le nombre d’organisations islamistes radicales opérant actuellement sur le territoire libyen, soit environ 200 000 combattants terroristes. 

En savoir plus : «Les Etats-Unis ont coordonné des groupes armés contre le gouvernement de Kadhafi»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales