«Les Etats-Unis ont coordonné des groupes armés contre le gouvernement de Kadhafi»

Benghazi Source: Reuters
Benghazi

Depuis 2011, Daesh progresse activement en Libye mettant la main sur de nouvelles régions déchirées par la guerre civile. L’éditeur de la chaîne pan-asiatique est persuadé que les gouvernements étrangers sont responsables du chaos.

RT : Quelle est la situation en Libye aujourd’hui ?

Abayomi Azikiwi (A. A.) : La Libye est exsangue… politiquement elle ne s’est jamais remise du changement de régime intervenu pendant la guerre de 2011. Et par conséquent, avec l’éclatement du pouvoir entre au moins deux factions qui ne coopèrent pas entre elles, cela rend presqu’impossible de restaurer une certaine stabilité à l’intérieur du pays.

RT : D’où viennent toutes ces armes qui alimentent ces combats incessants ? 

A. A. : Le Pentagone ainsi que l’OTAN ont armé des organisations extrémistes qui ont servi au sol pour faire la guerre de février 2011 jusqu’en octobre de la même année. Ils n’ont pas pris en considération qu’on les appelait terroristes avant le changement de régime guerrier en Libye. En donnant des armes à des organisations extrémistes, on ne pouvait qu’aboutir au résultat que l’on connaît aujourd’hui. Le système édifié par Kadhafi a été détruit par la campagne de bombardements aériens qui s’est déroulée de mars à octobre 2011 et en même temps la CIA et l’OTAN ont financé, armé et coordonné des groupes armés contre le gouvernement Kadhafi

RT : Et si on bombardait ces groupes terroristes ?

A :A : On déjà effectué des frappes aériennes contre différents groupes islamistes en Libye. Ces frappes ont été exécutées par les forces aériennes de l’Egypte et des Emirats arabes unis. De plus Khalifa Haftar [ancien général de Khadafi, retourné par Washington], qui a vécu aux Etats-Unis pendant près de trois décennies et collaboré avec la CIA, a été renvoyé en Libye pendant le changement de régime guerrier en 2011 et il a bien sûr réquisitionné des avions qui ont été impliqués dans le bombardement des forces ennemies. Il y a donc l’Egypte, les Emirats arabes unis et des éléments internes qui bombardent le territoire libyen, cela complique la situation politique en Libye. Les Nations unies ont tenté récemment de conclure un accord de paix entre le gouvernement reconnu par l’Occident et l’autre régime à Tripoli mais de toute évidence, il était trop tard.

RT : Qui d’après vous doit porter la responsabilité pour le chaos qui s’est installé en Libye ?

A. A. : C’est une question intéressante parce que c’est la politique étrangère des Etats-Unis qui est responsable de l’instabilité que connaît la Libye. La probabilité de voir les Etats-Unis mener de nouvelles frappes aériennes en Libye existe toujours, mais en même temps, même s’ils prennent cette décision, cela n’améliorera pas les choses sur le sol de ce pays d’Afrique du Nord… Je crois qu’au point où nous en sommes, les Etats-Unis devraient plutôt permettre à l’Egypte et aux Emirats arabes unis qui possèdent des armes et des aéronefs fournis par les Etats-Unis, d’exécuter certains aspects de leur politique étrangère en Libye et en Afrique du Nord.

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales