Des Su-30 russes escortent un avion de patrouille américain au-dessus de la mer Noire (VIDEO)

Des Su-30 russes escortent un avion de patrouille américain au-dessus de la mer Noire (VIDEO)© REUTERS/Jon Nazca
Un Boeing P-8 Poseidon américain.
Suivez RT France surTelegram

Les forces russes ont escorté un Boeing P-8 Poseidon américain avant qu'il ne viole la frontière russe en mer Noire, où plusieurs incidents ont eu lieu récemment. Les troupes de l'OTAN et de l'Ukraine y mènent en ce moment des exercices militaires.

Ce 7 juillet, le ministère russe de la Défense a fait savoir que des avions de combat Sukhoï Su-30 avaient escorté un Boeing P-8 Poseidon au-dessus de la mer Noire. Moscou a précisé que ses forces étaient intervenues pour éviter que l'avion de patrouille américain ne viole la frontière russe.

Le ministère a diffusé une vidéo de l'incident et a précisé dans son communiqué que le vol des avions russes avait eu lieu «en stricte conformité avec les règles internationales d’utilisation de l’espace aérien».

Auteur: RT France

Une zone sous tension

L'OTAN et l'Ukraine mènent en ce moment et depuis plusieurs jours les exercices militaires Sea Breeze 2021 en mer Noire. 5 000 soldats et 30 navires d'une trentaine de pays sont mobilisés dans ce cadre. A des milliers de kilomètres de leurs côtes et aux portes de la Russie, les Etats-Unis ont notamment déployé pour l'occasion le destroyer lance-missiles américain USS Ross.

En parallèle, des navires de la flotte russe de la mer Noire ont eux aussi mené un exercice le 1er juillet, mobilisant deux de ses grands navires de débarquement, Orsk et Saratov, pour effectuer des tirs au canon sur des cibles aériennes et maritimes.

Auteur: RT France

Dans ce contexte, plusieurs incidents sont survenus récemment dans la zone. En premier lieu, l'entrée dans les eaux territoriales russes d'un navire britannique (qualifiée par Vladimir Poutine de «provocation évidente») a été repoussé le 23 juin par des coups de semonce, selon Moscou, images à l'appui.

Auteur: RT France

Le lendemain, un navire néerlandais était escorté par les forces russes, dans la même région, près du détroit de Kertch.

Moscou met en garde contre «des coups dans le nez»

Réagissant à ce pic de tensions, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov a souligné dans un entretien à la revue russe Mejdounarodnaïa Jizn le 6 juillet, que la mer Noire n'était pas une zone où les «jeux sont autorisés», mettant en garde contre un risque accru de conflit.

«L'essence du problème est la volonté de la Grande-Bretagne et bien sûr des Etats-Unis, de donner satisfaction à Kiev», a-t-il analysé, ajoutant : «Il faut parler le plus directement possible avec les provocateurs, en leur expliquant substantiellement qu'il vaut mieux, la prochaine fois, qu’ils laissent leurs provocations de côté et ne se mêlent pas [de nos affaires]. Parce qu’ils recevront des coups dans le nez, et les risques de conflits qui en découlent peuvent encore augmenter.»

Quelques jours plus tôt, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, avait accusé Washington et ses alliés de «transformer progressivement l’espace de coopération qui se construisait là-bas en une zone de confrontation». «C’est fait délibérément, dans l’intention de rendre instable une autre région du monde sous la direction des Etats-Unis, pour qu’elle commence à présenter une menace», avait ajouté la porte-parole pour qui ces manœuvres ont «une connotation antirusse évidente».

De son côté, le commandant de la flotte ukrainienne, Oleksy Neïjpapa, dans des propos rapportés par Euronews, assure que les exercices Sea Breeze 2021 ont pour objectif de «maintenir la paix et la stabilité dans [la] région».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»