Une attaque à la roquette en Irak contre une base abritant des soldats américains

- Avec AFP

Une attaque à la roquette en Irak contre une base abritant des soldats américains© Ako Rasheed Source: Reuters
Des soldats américains le 29 mars 2020 en Irak (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La base d'Aïn al-Assad, dans l'ouest de l'Irak, a été la cible d'une attaque à la roquette ce 20 juin. Le bilan humain de l'attaque est pour le moment inconnu.

Une roquette a visé le 20 juin en Irak une base aérienne de l'ouest désertique abritant des soldats américains, a indiqué à l'AFP une source dans la sécurité. Ce type d'attaque est attribué par Washington aux alliés en Irak de son grand ennemi iranien.

«Une roquette a visé la base aérienne d'Aïn al-Assad», a indiqué cette source deux jours après l'élection en Iran du conservateur religieux Ebrahim Raïssi, une victoire dont se sont félicités les groupes pro-Iran les plus radicaux du pays qui mènent campagne pour expulser les 2 500 soldats américains déployés en Irak dans le cadre de la coalition anti-djihadiste.

Des attaques récurrentes

Ils ont salué ce résultat électoral comme «l'échec des pions des Américains» alors qu'au total, 43 attaques ont visé des intérêts américains depuis le début de l'année en Irak, que ce soit l'ambassade à Bagdad, des bases abritant des soldats, des sous-traitants américains ou encore des convois de soutien logistique à la coalition.

Ces attaques, longtemps menées avec des roquettes et des bombes en bord de route, ont récemment connu une escalade : quatre fois depuis la mi-avril, des drones piégés ont été lancés contre des intérêts américains, sur le modèle des attaques menées par les rebelles yéménites houthis, pro-Iran, contre l'Arabie saoudite.  

Pour les experts, le recours à cette technique est le signe d'une escalade en Irak où les Américains sont actuellement en train de redéployer leurs batteries de défense aériennes Patriot, mais maintiennent des systèmes C-RAM qui ont déjà intercepté de nombreuses roquettes.

Preuve que les Etats-Unis s'inquiètent visiblement de ce nouveau développement, ils ont annoncé il y a dix jours qu'ils offriraient jusqu'à 3 millions de dollars pour des informations sur les attaques visant leurs intérêts en Irak.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix