La commissaire Malmström chahutée lors d'une conférence à propos du TTIP

La commissaire Malmström chahutée lors d'une conférence à propos du TTIP Source: Reuters
Une conférence de Cecilia Malmström a été perturbée par des opposants au TTIP
Suivez RT France surTelegram

La commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström était aujourd'hui à Bruges pour évoquer le TIPP. Son intervention a été perturbée par des opposants à ce traité de libre-échange entre les Etats-Unis et l'Union européenne.

Dur travail que celui de défendre le TTIP. La commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström en a eu la confirmation ce lundi. Son intervention devant le Collège de l’Europe de Bruges a en effet été perturbée par des citoyens opposés à ce traité de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis.

En savoir plus : Susan George : «Si le TTIP est accepté, c'est la mort de la démocratie» 

Environ 20 personnes du collectif «Flashmob Stop TTIP» voulaient en effet critiquer le manque d’ouverture de la Commission européenne, qui reste, selon eux, sourde aux inquiétudes des citoyens Européens à propos de ce traité. Ce dernier reste en effet secret pour l’instant, tant que les négociations entre les Européens et les Etats-Unis ne sont pas terminées.

En chantant «Do you hear the people sing» (Entendez-vous le peuple chanter, tirée de le comédie musicale Les Misérables de Victor Hugo, ndlr), les manifestants voulaient démontrer qu’un «nombre croissant de citoyens sont mécontents et rappeler qu'il y a des craintes à entendre», a expliqué à l’agence Belga l’organisateur de la mobilisation.

Cette intervention a lieu alors que les Etats-Unis et l’Union européenne ont repris, ce lundi, leurs négociations sur l'accord de libre-échange, à Miami.  En Europe, mais également aux Etats-Unis, le traité transatlantique reste accusé d'être le Cheval de Troie d'une déréglementation généralisée et opaque, au détriment des normes sanitaires ou environnementales et au bénéfice des grandes multinationales.

En savoir plus : Le TTIP menace l'accès à l'eau potable, dénoncent des ONG

Le 10 octobre dernier, près de 250 000 personnes ont ainsi manifesté à Berlin contre ce traité. Par ailleurs, le collectif «Stop TTIP» demandant l'arrêt des discussions a récemment assuré avoir récolté plus de 3 millions de signatures.

Ce n’est en tout cas pas la première fois que Cecilia Malmström est accusée de négocier en douce cet accord. Dans une tribune pour The Independant, un journaliste a ainsi affirmé que la commissaire européenne au commerce avait affirmé, face aux oppositions en Europe à ce traité, que son «mandat ne provient pas du peuple européen». La principale intéressée a nié, dans un droit de réponse, avoir rejeté «les droits démocratiques de la population européenne».

En savoir plus : Le TTIP, un accord controversé et secret

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix