Mobilisation mondiale pour l'Inde qui ouvre sa campagne de vaccination à tous les adultes

Mobilisation mondiale pour l'Inde qui ouvre sa campagne de vaccination à tous les adultes© Adnan Abidi Source: Reuters
Un patient indien utilise un oxymètre pour vérifier son niveau d'oxygène, à Ghaziabad, le 30 avril 2021 (image d'illustration).

Alors qu'environ sept millions de cas de Covid-19 ont été détectés pour le seul mois d'avril en Inde, le pays voit arriver une importante aide internationale dans sa direction. La Chine, la Russie et le Royaume-Uni ont été les premiers sur place.

Les annonces, puis la mise en place d'une aide internationale en direction de l'Inde, dont le territoire est frappé par une explosion de cas de Covid-19, ont bénéficié d'un écho médiatique à la hauteur de la situation alarmante qui touche le deuxième pays le plus peuplé au monde. Fait notable, l'Inde a ouvert ce 1er mai sa campagne de vaccination à l'ensemble de ses 600 millions d'adultes.

Bien que traités dans une moindre mesure par rapport à la mobilisation occidentale, et en premier lieu celle annoncée par Washington, les efforts déployés par la Chine et la Russie ont permis aux deux pays de figurer parmi les plus réactifs face à la situation. Pour rappel, alors que les premières livraisons américaines sont arrivées à New Dehli le 30 avril, c'est le Royaume-Uni qui a été le premier pays occidental à faire parvenir du matériel sur place. 

«Je remercie le Royaume-Uni pour le troisième envoi contenant 280 concentrateurs d'oxygène qui est arrivé tôt ce matin», a tweeté le jour même la diplomatie indienne, images à l'appui.

La Chine sur place depuis «deux semaines»

De son côté, par la voie de son ambassadeur en Inde, la Chine a implicitement souligné qu'elle avait devancé les récentes annonces témoignant de l'actuelle mobilisation internationale en direction de l'Inde.

«Au cours des deux dernières semaines, 61 vols de fret ont été opérés à partir de la Chine vers l'Inde, transportant diverses fournitures médicales urgentes pour l'Inde. Le dernier vol cargo transportant de l'oxygène, des générateurs et autres équipements ont décollé de Tianjin à 11h15 aujourd'hui», a ainsi écrit Sun Weidong sur les réseaux sociaux.

Ainsi que le rapporte l'agence de presse Xinhuanet, le chef de la diplomatie chinoise a souligné que la Société chinoise de la Croix-Rouge, des gouvernements locaux, des ONG et des entreprises avaient apporté leur aide à la partie indienne. «Au nom du gouvernement et du peuple indiens, [le ministre des Affaires étrangères de l'Inde] a exprimé sa gratitude [...] pour la bonne volonté et la solidarité de la Chine, ainsi que pour son soutien ferme à l'achat par l'Inde de matériel antivirus», a encore précisé le média chinois.

Arrivée d'avions russes le 29 avril

Le troisième pays à être arrivé sur place : la Russie. «Un partenaire de longue date et éprouvé ! [L'Inde est] reconnaissante pour l'envoi de concentrateurs d'oxygène, de ventilateurs et d'autres fournitures médicales qui sont arrivés de Russie ce matin dans deux avions», a par exemple écrit sur les réseaux sociaux le porte-parole du ministère indien des Affaires étrangères le 29 avril.

Ainsi que le rapporte la presse indienne, le ministère russe des Situations d'urgence (également connu sous l'acronyme Emercom) a en effet dépêché tôt dans la journée deux vols spéciaux afin de livrer une aide humanitaire incluant près de 22 tonnes de fournitures médicales, dont 20 unités de production d'oxygène, 75 ventilateurs et 200 000 paquets de médicaments. L'opération a été organisée au lendemain de son annonce par Vladimir Poutine.

Le chef d'Etat russe et le Premier ministre indien se sont récemment dits satisfaits d'un accord entre le Fonds russe d’investissement direct et des entreprises indiennes pour la fabrication de 850 millions de doses du vaccin Spoutnik V, développé par l'Institut de recherche moscovite Gamaleïa.

Mobilisation mondiale

Soutiens matériels ou symboliques se sont multipliés autour du  monde, du Vieux continent aux Etats-Unis, sans oublier les livraisons déjà effectuées par des pays du Golfe persique ou encore l'aide offerte par des voisins proches de l'Inde, tel que le Pakistan, malgré le climat tendu entre les deux pays.

En Amérique latine, des messages de soutien ont également été adressés à l'Inde, comme en témoigne un communiqué de la part du Venezuela qui a notamment appelé la communauté internationale à garantir «la production massive de vaccins dans le monde, sans restriction».

Ainsi que le rapporte l'AFP, l'Inde est frappée par des pénuries en pleine flambée épidémique, avec un nouveau record de plus de 400 000 contaminations au Covid-19 dans les dernières 24 heures. Sur le seul mois d'avril, l'Inde, qui compte 1,3 milliard d'habitants, a détecté environ sept millions de nouvelles infections.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»