Des supporters de Manchester United brûlent un drapeau américain en opposition aux patrons du club

Des supporters de Manchester United brûlent un drapeau américain en opposition aux patrons du club© Oli SCARFF Source: AFP
Vidéo
Des supporters manifestent devant le stade d'Old Trafford, à Manchester, le 24 avril 2021.

Un millier de fans du célèbre club de football anglais se sont réunis pour demander le départ de ses propriétaires impliqués dans le projet de Super Ligue, la famille américaine Glazer. Un drapeau des Etats-Unis a été brûlé par ces supporters.

Le 24 avril, un grand nombre de supporters de Manchester United – plus d'un millier, selon le Mirror – se sont rassemblés devant le stade de leur club, Old Trafford, et ont brûlé un drapeau américain pour manifester contre la famille Glazer, originaire de Floride et propriétaire du club depuis 2005.

Les manifestants ont clairement réclamé le départ des propriétaires de «Man U», une semaine après la présentation du projet de Super Ligue dont le club a fait partie. Joel Glazer – qui co-préside Manchester United avec son frère Avram – était même le vice-président de cette ligue, dont les clubs anglais se sont désormais retirés.

Les supporters présents ont brandi le slogan «Glazers out» («Dehors, les Glazer») et ont mis le feu à un drapeau américain. Des images ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

Un porte-parole des manifestants s'est exprimé sur la situation en ces termes, rapportés par le Mirror : «Toutes les conséquences de la possession du club par les Glazer – criblés de dettes – se sont manifestées la semaine dernière, avec le projet honteux de renoncer à nos racines dans le football anglais, ainsi qu'à notre histoire et à notre tradition en Coupe d'Europe. Ce plan scandaleux est la conséquence directe d'une structure de propriété qui ne pense qu'à l'argent et pas aux supporters. Les supporters de United exigent un changement. Nous demandons le modèle allemand qui exige que les fans possèdent 50% +1 du club. Nous exigeons que les Glazer entament un processus pour que cela se produise avec effet immédiat.»

Le 19 avril, 12 grands clubs avaient officialisé leur volonté de mettre en place une «Super Ligue», compétition privée vouée à supplanter la Ligue des champions. Cette nouvelle compétition est destinée, selon ses promoteurs, à «générer des ressources supplémentaires pour toute la pyramide du football», ébranlée par la pandémie de Covid-19. Les clubs anglais avaient néanmoins annoncé leur retrait du projet controversé deux jours plus tard.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»