Les Etats-Unis regrettent une «escalade» de la Russie... après avoir eux-mêmes initié des sanctions

Les Etats-Unis regrettent une «escalade» de la Russie... après avoir eux-mêmes initié des sanctions© REUTERS / Joshua Roberts
Le sceau du département d'Etat des Etats-Unis (image d'illustration).

Washington déplore que Moscou se soit permis de répliquer à ses nouvelles sanctions anti-russes par une batterie de contre-sanctions.

Les Etats-Unis ont dénoncé le 16 avril une «escalade regrettable» de la part de la Russie. En cause : la décision de Moscou de répliquer à l'annonce de nouvelles sanctions américaines. «Il n'est pas dans notre intérêt d'entrer dans un cycle d'escalade des tensions, mais nous nous réservons le droit de répondre à toutes représailles russes contre les Etats-Unis», a déclaré un porte-parole de la diplomatie américaine, cité par l'AFP.

Plus tôt le 16 avril, le ministre russe des Affaires étrangères avait annoncé, notamment, l'expulsion de diplomates américains et l'interdiction d'entrée sur le territoire russe de plusieurs membres de l'administration Biden.

Le chef de la diplomatie russe avait également évoqué des restrictions pour les activités en Russie des fondations et ONG américaines «qui, en réalité, pratiquent ouvertement l’ingérence dans notre vie politique intérieure».

Nouvelles sanctions américaines... et appel à la «désescalade»

Le 15 avril, les Etats-Unis avaient annoncé des sanctions contre la Russie et l'expulsion de diplomates russes, accusant Moscou de cyberattaques et d'ingérences dans l'élection présidentielle de 2020. Joe Biden a ainsi signé un décret visant à sanctionner la Russie, de manière à engendrer «des conséquences stratégiques et économiques», «si elle continue ou favorise une escalade de ses actions de déstabilisation internationale», selon un communiqué de la Maison Blanche.

La Russie avait déjà fermement réfuté les accusations américaines sur lesquelles se basent ces sanctions. Le 15 avril, les services de renseignement extérieurs russes (SVR) ont parlé de «délires» à propos, spécifiquement, des allégations américaines désignant la Russie comme responsable d'une cyberattaque contre la société américaine SolarWinds en 2020.

Alors même qu'il annonçait ces nouvelles sanctions américaines, Joe Biden a déclaré que «le moment de la désescalade» entre Etats-Unis et Russie était «venu» et a réitéré son offre d'organiser un sommet avec le président russe «cet été en Europe».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»