Covid-19 : le vaccin Pfizer/BioNTech serait moins efficace contre le variant sud-africain

Covid-19 : le vaccin Pfizer/BioNTech serait moins efficace contre le variant sud-africain© Eric Gaillard Source: Reuters
Un médecin prépare une injection de vaccin Pfizer à Nice, le 9 avril 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une étude israélienne en attente de validation par d'autres scientifiques a tenté d'évaluer la capacité du variant sud-africain à contourner le vaccin, concluant que le produit Pfizer-BioNTech «n'offre probablement pas le même niveau de protection».

Selon des chercheurs ayant réalisé une étude en Israël, le variant sud-africain du Covid-19 est davantage capable de «franchir» les défenses du vaccin Pfizer/BioNTech que les autres mutations du virus, ont-ils déclaré le 11 avril 2021 à l'AFP.

Dans le cadre de cette étude menée par l'université de Tel-Aviv et Clalit, principale caisse maladie du pays, les scientifiques ont comparé 400 personnes non vaccinées ayant contracté le Covid-19 à 400 autres personnes partiellement ou totalement vaccinées et l'ayant également contracté. Le rapport, publié le 10 avril et en attente de validation par les pairs, souligne que moins de 1% des contaminations en Israël sont dues au variant sud-africain.

Une présence moindre d'anticorps, selon d'autres études

Ceci étant, parmi les 150 personnes ayant reçu les deux doses nécessaires du vaccin, «le taux de prévalence [du variant sud-africain] était huit fois plus élevé que chez les personnes non vaccinées». «Cela veut dire que le vaccin Pfizer/BioNtech, bien qu'extrêmement protecteur, n'offre probablement pas le même niveau de protection contre le variant sud-africain du coronavirus» que contre les autres formes du virus, note l'étude.

«Le variant sud-africain est capable, dans une certaine mesure, de franchir la protection du vaccin», a indiqué à l'AFP Adi Stern, professeur à l'université de Tel-Aviv et co-autrice. Mais vu le «très petit nombre de personnes vaccinées infectées» par le variant sud-africain – huit –, c'est «statistiquement insignifiant», a-t-elle estimé.

Deux études publiées en février dans la revue New England Journal of Medicine, menées par les laboratoires Pfizer/BioNTech et Moderna, ont montré une présence d'anticorps après vaccination inférieure chez les personnes infectées par le variant sud-africain, indiquant une protection réduite. L'étude israélienne est la première à évaluer la capacité du variant sud-africain à contourner le vaccin.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»