La police belge déploie la cavalerie et des canons à eau pour disperser une fête anti-confinement

La police belge déploie la cavalerie et des canons à eau pour disperser une fête anti-confinement© Clement Rossignol Source: Reuters
Vidéo
La police belge disperse des jeunes rassemblés au parc du Bois de la Cambre pour une fête contre les mesures et restrictions sanitaires, à Bruxelles, Belgique, le 1er avril 2021.
Suivez RT France surTelegram

A grand renfort de chevaux et de canons à eau, la police belge a déployé les grands moyens pour tenter de disperser un rassemblement festif dans un parc bruxellois, organisé en contestation des mesures de restriction sanitaire.

Des policiers à cheval et des canons à eau ont été déployés pour interrompre une fête anti-confinement organisée dans un parc à Bruxelles le 2 avril. Des agents, à pied et à cheval, ont ainsi tenté de disperser les fêtards et de les pousser hors du parc du Bois de la Cambre dans la capitale belge.

La porte-parole de la police bruxelloise, Ilse van de Keere, a déclaré aux journalistes que dix personnes avaient été arrêtées pour troubles publics et une appréhendée pour avoir attaqué un cheval de la police. Elle assure qu'il n'y a pas eu de blessés à déplorer mais que la vitre d'une voiture de police a été brisée.

L'un des participants à l'événement a déclaré à l'agence Ruptly que les jeunes en avaient «assez» du confinement. «Je suis plus en faveur de la responsabilité individuelle plutôt que de l'interdiction de tout faire», a-t-il déclaré.

Auteur: RT France

Le 1er avril, la police avait dispersé un rassemblement beaucoup plus important dans le même parc, où près de 2 000 personnes s'étaient rassemblées pour un événement de type festival, initialement annoncé comme une blague de poisson d'avril. Des bouteilles en verre ont été lancées sur la police lors des affrontements qui ont suivi, faisant 26 blessés parmi les policiers et huit parmi les manifestants. La ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden, a qualifié l'événement illégal de «gifle» pour ceux qui respectent les restrictions dues au Covid-19. Elle a annoncé en outre qu'une enquête avait été ouverte sur des informations selon lesquelles la police aurait utilisé une force excessive ce jour-là.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»