Bruxelles : charges de la police pour évacuer des milliers de personnes réunies dans un parc

Bruxelles : charges de la police pour évacuer des milliers de personnes réunies dans un parc© FRANÇOIS WALSCHAERTS / AFP Source: AFP
Vidéo
Rassemblement interdit par la police au bois de la Cambre le 1er avril 2021
Suivez RT France surTelegram

La police belge est intervenue ce 1er avril pour disperser un rassemblement de milliers de personnes dans un parc bruxellois. Les forces de l'ordre présentes en nombre ont utilisé un canon à eau pour évacuer les récalcitrants.

Profitant des beaux jours, des milliers de Bruxellois, répondant à l'appel d'un événement créé sur Facebook, se sont réunis ce 1er avril au bois de la Cambre, un grand parc de la capitale belge. La police est rapidement intervenue pour disperser ce rassemblement enfreignant les restrictions sanitaires du pays. L'événement d'abord festif a peu à peu dégénéré lorsque certains participants ont refusé de répondre aux ordres de dispersion de la police.  

Comme le signale la RTBF, la police a envoyé vers 17h le message d'avertissement suivant : «Attention, la police va procéder à la dispersion des lieux, toutes les personnes seront susceptibles de recevoir une contravention.» Peu après, les forces de l'ordre ont utilisé un canon à eau pour évacuer le parc face au refus de nombreux récalcitrants et après avoir reçu des projectiles. 

Le bourgmestre [maire] de Bruxelles a réagi sur Twitter : «Les gens ont besoin de prendre l’air, mais on ne peut pas tolérer de tels rassemblements [...] Nous avons donc évacué le bois. Les personnes qui n’obtempèrent pas aux injonctions de la police risquent l’arrestation et des poursuites. Merci à la police pour le travail difficile et aux gens qui respectent les règles depuis plus d’un an.»

Plusieurs manifestants auraient été blessés lors de l'intervention de la police, selon l'AFP.  Trois policiers ont été blessés également et l'un d'entre eux a dû être emmené à l'hôpital, selon un bilan provisoire fourni vers 20h par la police locale. Quatre participants ont été interpellés, a précisé à l'AFP une porte-parole de la police

Selon le média belge Sud Info, la police a fait appel à des drones, à un hélicoptère ainsi qu'à la police montée dans cette opération de dispersion. 

Dès le 31 mars, le parquet a annoncé l'ouverture d'une enquête pour identifier les organisateurs de ce rassemblement.

Comme le rappelle l'AFP, la Belgique est entrée le 27 mars dernier dans une nouvelle phase de restrictions, plus sévères, prévoyant notamment un accès limité aux commerces non essentiels et la possibilité de se rassembler en extérieur à quatre adultes maximum. Des mesures toutefois remises en question par une décision de la justice belge. 

Sur fond de propagation rapide du variant anglais du coronavirus, les écoles et universités ont fermé leurs portes le 29 mars, anticipant d'une semaine les quinze jours de congés scolaires de Pâques.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»