Covid-19 : la Russie enregistre le premier vaccin au monde pour les animaux

Covid-19 : la Russie enregistre le premier vaccin au monde pour les animaux© VETANDLIFE.RU/Handout via REUTERS
Des scientifiques font une injection à un lapin dans un laboratoire du Centre fédéral de santé animale, dans le cadre du développement d'un vaccin contre le coronavirus pour les animaux, à Vladimir, en Russie, le 9 décembre 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Baptisé «Carnivac-Cov», un vaccin russe offrirait une immunité pendant au moins six mois aux animaux, tout en prévenant le développement de mutations du virus. Plusieurs entreprises à travers le monde seraient d'ores et déjà intéressées.

Le premier vaccin au monde contre le Covid-19 destiné aux animaux a été enregistré en Russie le 31 mars, rapporte l'agence russe RIA Novosti. Développé par des scientifiques du Centre fédéral de protection de la santé animale, intégré à l'agence vétérinaire et phytosanitaire russe Rosselkhoznadzor, il a été baptisé «Carnivac-Cov».

«Des chiens, des chats, des renards, des visons, des renards et d’autres animaux ont été impliqués dans les essais cliniques de Carnivac-Cov lancés en octobre dernier. Les résultats des recherches permettent de conclure que le vaccin est sûr et qu’il se caractérise par une activité immunogène élevée, puisque dans 100% des cas, des anticorps contre le coronavirus ont été développés chez tous les animaux vaccinés», a déclaré Konstantin Savenkov, chef adjoint de Rosselkhoznadzor.

Selon l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), certaines espèces animales sont sensibles au Covid-19. L'OIE a par exemple été informée la semaine passée d'un diagnostic de coronavirus chez trois animaux domestiques au Mexique et un animal en Italie. Une semaine plus tôt, des sources officielles argentines ont annoncé le diagnostic de la maladie chez quatre chiens et chats. En Russie, jusqu'à présent, deux cas d'infection de chats par le coronavirus ont été officiellement enregistrés : à Moscou et à Tioumen. Par ailleurs, le Covid-19 a été détecté en 2020 dans des fermes de visons, et des infections par une mutation du virus ont été enregistrées dans la plupart des fermes d'élevage au Danemark, ce qui avait conduit les autorités locales à abattre ces animaux.

La production du vaccin pourrait être lancée dès avril

L'utilisation du vaccin, selon les scientifiques russes, est en mesure de prévenir l'apparition de mutations du virus, qui se produisent le plus souvent lors de la transmission entre espèces du pathogène. Néanmoins, il n'y a pas de preuve scientifique concernant la possibilité d'une transmission du coronavirus de l’animal à l'homme, ce qu'a souligné à plusieurs reprises l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les scientifiques du Rosselkhoznadzor étudient en outre encore la durée de l'immunité après injection du vaccin, qui est «à ce jour d'au moins six mois», selon Konstantin Savenkov. «La production de masse» du vaccin pourrait néanmoins «être lancée dès avril», a-t-il ajouté.

Face aux cas de Covid-19 chez les animaux dans plusieurs pays du monde et dans des fermes d’élevage, des entreprises commerciales grecques, polonaises et autrichiennes envisagent d’acheter le vaccin développé par le Centre fédéral de protection de la santé animale. Des entreprises américaines, canadiennes et singapouriennes sont également intéressées par le Carnivac-Cov, précise RIA Novosti.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»