France : un élevage de visons contaminé au Covid-19, les autorités ordonnent d'abattre 1000 animaux

France : un élevage de visons contaminé au Covid-19, les autorités ordonnent d'abattre 1000 animaux© Alexandros Avramidis Source: Reuters
Un vison à la ferme du représentant de l'association panhellénique des éleveurs d'animaux à fourrure Konstantinos Chionos dans le village de Mikrokastro, Grèce, le 14 novembre 2020. (Illustration)

L'un des quatre élevages de visons existants en France a été contaminé au Covid-19. L'ordre a été donné par les autorités d'abattre 1000 animaux dans cette exploitation d'Eure-et-Loir.

Après le Danemark et les Pays-Bas, c'est en France que la présence du nouveau coronavirus a été détectée dans un élevage de visons d'Amérique situé en Eure-et-Loir, un des quatre encore présents sur le territoire national. C'est ce qu'ont annoncé ce 22 novembre les ministères français de l'Agriculture et de la Santé et de la Transition écologique.

«L’abattage de la totalité des 1000 animaux encore présents sur l’exploitation et l’élimination des produits issus de ces animaux» ont été ordonnés, font-ils savoir dans leur communiqué.

Ce type de contaminations de visons par le SARS-CoV-2 a été principalement observé au Danemark, mais aussi dans d'autres pays européens comme les Pays-Bas ou la Suède, et même aux Etats-Unis.

L’abattage de la totalité des 1000 animaux encore présents sur l’exploitation et l’élimination des produits issus de ces animaux

En France, des analyses sont réalisées depuis la mi-novembre dans les quatre élevages de visons, a fait savoir le ministère. «A ce stade, ces analyses ont permis de révéler que le virus circulait dans un élevage d’Eure-et-Loir», précise le ministère de l'Agriculture, qui ajoute qu'«un autre élevage est indemne. Des analyses sont encore en cours dans les deux derniers élevages et les résultats sont attendus dans le courant de la semaine».

Les tests pratiqués sur les éleveurs des quatre élevages se sont par ailleurs tous révélés négatifs et une surveillance renforcée a été mise en place pour quatre personnes en lien avec l’élevage contaminé.

Le ministère précise que la surveillance et les mesures de biosécurité renforcées sont maintenues dans les trois autres élevages. 

Le 21 novembre, des centaines d'éleveurs danois ont manifesté en tracteur dans Copenhague, pour protester contre la décision gouvernementale d'abattre tout le cheptel afin de lutter contre une mutation problématique du coronavirus. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»